Archives/TC Media La première ruelle verte d'Ahuntsic-Cartierville est située entre les rues de Grenet et Michel-Sarrazin, elle est parallèle au boulevard Salaberry.

L’arrondissement veut quatre nouvelles ruelles vertes à Ahuntsic-Cartierville d’ici 2019. Un montant de 140 000$ est accordé à l’organisme Ville en vert pour les aménager.

C’est la première fois que l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville met en place un programme de ruelles vertes et communautaires financé par la municipalité. Si on connaît le nombre de ruelles, on ne sait pas encore où elles seront situées. Elles seront choisies parmi celles que proposeront les citoyens.

En fait, l’arrondissement compte sur la mobilisation citoyenne pour mettre en place ces ruelles. «La mobilisation citoyenne est la pierre angulaire de ce programme», lit-on dans le sommaire décisionnel relatif à cette résolution.

Un guide qui détaillera la procédure pour soumettre un projet sera bientôt publié. Les propositions de ruelles devront respecter certains critères, par ailleurs, Ville en vert, l’organisme qui chapeautera ce projet, accompagnera les résidents riverains des ruelles sélectionnées. Ceux-ci seront partie prenante de la réalisation, de la conception aux aménagements.

Il faut noter qu’un processus similaire a été déjà lancé pour la ruelle dite «sentier des lutins». Celle-ci est située dans le quadrilatère formé des rues De la Roche, Georges-Baril, Prieur et du boulevard Henri-Bourassa. Il s’agit d’un projet pilote qui devrait être terminé cette année.

L’arrondissement a accordé un contrat de plus de 26000$ à Ville en vert pour sa réalisation. Le coût total de l’opération ne devrait pas dépasser les 35000$.

Actuellement, il existe trois ruelles vertes dans l’arrondissement, mais elles sont de natures différentes. Deux ruelles parallèles au boulevard Crémazie ont été aménagées dans le cadre de ce qui a été appelé le Parcours fraîcheur Saint-Simon. Elles sont situées entre les rues Clark et Saint-Urbain, ainsi que Saint-Urbain et de Reims.

La plus ancienne ruelle verte de l’arrondissement été inaugurée quant à elle en 2013 dans la zone de Revitalisation urbaine intégrée (RUI) de Laurentien-Grenet.

«Cette ruelle n’est pas comparable avec les autres et n’est pas reliée au programme de ruelles vertes et communautaires de l’arrondissement, souligne Élyse Remy, directrice de Ville en vert. Nous avons obtenu du financement par plusieurs programmes et paliers gouvernementaux, incluant le programme ÉcoAction ainsi que le Fonds vert. Elle est située sur un terrain privé.»

Située entre les rues de Grenet et Michel-Sarrazin, elle est parallèle au boulevard Salaberry. Elle avait coûté 350 000$ et permettait de résoudre un problème important d’accumulation d’eau.

Les ruelles vertes permettent d’augmenter les surfaces perméables, favoriser la biodiversité en milieu urbain, réduire les îlots de chaleur. Elles constituent aussi un espace de socialisation et sont entretenues par les citoyens qui résident autour.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!