Collaboration spéciale Image du film le Reel du pendu d'André Gladu dans la cadre de la série Le Son des Français d’Amérique.

Il y aura de la musique, de la  danse et du cinéma à la Grande rencontre cette année alors que ce festival célèbre ses 26 ans d’existence. Du 12 au 16 septembre, des œuvres d’artistes et de cinéastes qui touchent à la musique traditionnelle en provenance du Québec, du Canada, du pays de Galles, de la Pologne, des États-Unis et de la France seront présentées à la maison de la culture Ahuntsic-Cartierville et au parc Ahuntsic.

«Il y a la partie avec billets dans la salle de spectacle, mais il y aura aussi toute la partie gratuite au parc Ahuntsic», indique Gilles Garand, directeur artistique de la Grande rencontre.

L’année passée, M. Garand avait proposé Bobines et bottines, mini festival consacré exclusivement aux films qui traitent de musique traditionnelle. Cette année, le cinéma a été intégré à la Grande rencontre.

À cette occasion, on rendra un hommage appuyé à André Gladu, cinéaste Québécois qui a filmé un peu partout en Amérique des musiciens et des chanteurs qui maintenaient vivante la musique originaire de France.

«Il faut souligner que la série documentaire Le Son des Français d’Amérique a été inscrite en 2017 par l’Unesco  au registre « Mémoire du monde « », relève M. Garand. Cette série a été produite par Nanuk films et Radio-Canada entre 1974 et 1980 et comprend 27  films de 30 minutes chacun.

Place à la musique
Par ailleurs, trois grands concerts mettant à l’affiche trois groupes chaque soir sont au programme de ce festival qui a pour sous-titre Envoyons d’l’avant nos gens. La Grande rencontre est un événement culturel  important à Ahuntsic et à Montréal.

«Il y a des gens qui nous suivent depuis le début, que ce soit à Montréal, au Québec ou ailleurs au Canada et aux États-Unis», assure M. Garand. Le festival sera clôturé le 16 septembre par un grand concert dès 15 h, avec en première partie Rivière Rouge, un ensemble composé de musiciens originaires de la Saskatchewan et du Québec.

«Il y aura aussi Le Composium,  un concert d’œuvres originales composées par des artistes trad actuels qui interpréteront eux-mêmes leurs créations», souligne M. Garand.

À cette occasion le public pourra écouter l’ensemble des Arts de la veillée, les Dadguys, Jean-François Bélanger et les groupes De Temps Antan, Discord et Les Chauffeurs à pieds, et tous les artistes qui ont participé au festival depuis le premier jour.

Le programme complet de la 26e  Grande rencontre:

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!