Collaboration spéciale/Audrey Mc Mahon Lacement du Sportif pacifique le 28 novembre. De gauche à droite : Khadim MBaye des Alouettes de Montréal, Shirlane Day, Raphaël Grenier, Isabelle Boissé, François-Pierre Le Scouarnec de l'Institut Pacifique, Luc Gélinas de RDS et Karell Emard des Canadiennes de Montréal.

Régler les conflits et lutter contre l’intimidation et les incivilités dans le milieu sportif, tel est le nouveau programme élaboré par l’institut pacifique. Il s’adresse autant aux clubs et association sportifs qu’au grand public.

Le Sportif pacifique a été développé pour le milieu sportif récréatif. Il s’adresse aux jeunes athlètes, aux entraîneurs, aux arbitres et également aux parents, qui sont parfois des spectateurs un peu trop «passionnés». Il propose une solution novatrice pour répondre incivilités dans le sport.

«Observés tant sur le terrain (ou sur la glace) que derrière le banc et dans les gradins, l’incivilité et les comportements antisportifs doivent faire l’objet d’une sensibilisation et cesser d’être banalisés», a affirmé Karell  Emard, joueuse de hockey chez les Canadiennes de Montréal et ambassadrice du programme.

«La compétition est une dynamique saine et naturelle dans le sport, mais elle commande une certaine vigilance pour maintenir le respect», a indiqué Shirlane Day, directrice générale de l’Institut Pacifique.

Le programme est un ensemble d’outils comportementaux et de conseils pour aider à faire face aux situations conflictuelles et apaiser la tension.

Georges Saint-Pierre a décidé aussi d’appuyer ce programme. Athlète international et bienfaiteur de l’Institut Pacifique depuis plusieurs années, il a rappelé que les jeunes pratiquent un sport par passion et cela leur apporte de l’estime de soi et les aide dans leur persévérance scolaire. «Il faut donc éviter qu’ils s’éloignent du sport à cause de l’intimidation», a-t-il dit.

Selon une étude réalisée par Gendron et collaborateurs, 72% de joueurs et joueuses de soccers, âgés de 12 à 17 ans, disent avoir été témoins d’au moins un comportement antisportif au cours de la dernière année.

Plus de la moitié mentionnent avoir été victimes d’au moins un comportement violent en moyenne au cours de la dernière année.
Le sondage a été mené en 2011 auprès de 600 jeunes sportifs inscrits dans un programme soccer-études en province.

L’Institut Pacifique est un OBNL qui développe depuis plus de 1410 ans des programmes et des services pour favoriser la résolution pacifique des conflits en milieu scolaire.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!