Sylvain Gagnon Mabel Quinteros, présidente du Club social Argentino d'Ahuntsic
Pour la première fois depuis sa fondation en 1995, le comité exécutif du club social Argentino, situé sur le boulevard Henri-Bourassa dans Ahuntsic, est composé uniquement de femmes. En poste depuis la mi-septembre, la présidente Mabel Quinteros et la secrétaire Claudia Rosu entendent bien faire connaître davantage la mission de ce club dédié à la rencontre et à l’échange.

«La culture sud-américaine étant connue comme étant macho, c’est drôle de penser que le club est aujourd’hui dirigé par quatre femmes», indique d’emblée Mme Quinteros, non sans souligner le paradoxe avec un sourire coin. «Nous espérons pouvoir amener davantage de gens au club, ajoute Mme Rosu. En diversifiant nos activités, on veut développer leur intérêt à fréquenter le club et à revenir.»

Bien que le club social Argentino ne compte qu’une trentaine de membres, sa page Facebook est suivie par près de 400 abonnés. «Il est difficile d’évaluer l’étendue de la communauté argentine dans la grande région de Montréal», informe la présidente, notamment en raison du large bassin de population.

Claudia Rosu précise: «À cause de la proximité géographique avec l’Uruguay, les Argentins sont aussi également près culturellement de ses habitants. C’est pourquoi ont partagent plusieurs traditions avec eux et que quelques Uruguayens fréquentent le club», club qui par ailleurs est ouvert à tous.

«Nous avons un couple du quartier qui vient pratiquer leur espagnol lors de nos soirées», commente Mme Quinteros.

Les activités du club

Bien qu’il n’y ait rien de plus typiquement argentin que de bavarder autour d’un café, pour Mme Quinteros, le club social Argentino organise un large éventail d’activités. Les mercredis, des cours de danse folklorique sont organisés en plus des traditionnelles séances de fin de semaine où les hommes de rassemblent pour jouer aux cartes.

Mais comme la mission du club est de promouvoir la culture argentine, c’est surtout lors des fêtes traditionnelles que le local s’anime. «Notre fête des Mères a lieu au mois d’octobre. Nous venons tout juste d’organiser cette soirée», ajoute Mme Quinteros.

Les rencontres organisées au club visent donc à célébrer la culture et le patrimoine argentins sous toutes ses facettes, de la musique au tango, en passant bien entendu par nourriture, la cuisine argentine étant reconnue de par le monde pour ses grillades.

Bien que le comité présidé par Mme Quinteros projette de revitaliser l’offre d’activités au club social, le temps manque, leur implication étant bénévole. «Mais le fait que nous soyons quatre femmes dans le comité va sûrement jouer en notre faveur», rigole la présidente en guise de conclusion.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!