Sylvain Gagnon La séance du conseil d'Ahuntsic-Cartierville, le 5 novembre, coïncidait avec le point de presse où le maire de Montréal a annoncé sa démission. On sentait dans la salle du conseil une fébrilité tant chez les citoyens que chez les élus et fonctionnaires présents. Contexte qui a mené à de rares tensions pour un conseil d'arrondissement ahuntsicois. Retour sur la période de questions des résidants.
La séance du conseil d’Ahuntsic-Cartierville, le 5 novembre, coïncidait avec le point de presse où le maire de Montréal a annoncé sa démission. On sentait dans la salle du conseil une fébrilité tant chez les citoyens que chez les élus et fonctionnaires présents. Contexte qui a mené à de rares tensions pour un conseil d’arrondissement ahuntsicois. Retour sur la période de questions des résidants.

Si les récents travaux de la Commission Charbonneau sur l’octroi et la gestion des contrats publics dans l’industrie de la construction ont pressé le maire Tremblay à la porte, les révélations qui s’y succèdent ont tôt fait de choquer les Montréalais. C’était le cas lundi dernier au conseil d’arrondissement, où plusieurs Ahuntsicois souhaitaient adresser leurs craintes aux élus en matière de corruption.

Annie Alarie était du nombre demandant au maire d’Ahuntsic-Cartierville, Pierre Gagnier: «L’arrondissement a-t-il pris ou prendra-t-il des actions concrètes afin d’éviter les fraudes dans l’attribution des contrats?» Mme Alarie alléguait que l’arrondissement avait pour mode opératoire de garnir ses coffres grâce à des projets immobiliers d’envergure.

Même son de cloche du côté de Raymond Labbé, indiquant qu’il en faudra beaucoup pour que les citoyens aient confiance à nouveau en leurs élus.

Le maire Pierre Gagnier et le conseiller Harout Chitilian ont répondu à ces commentaires.

«Vous êtes en présence de gens qui vous servent de bonne foi et livrent la marchandise, a d’abord fait savoir le maire indépendant. Nous sommes garants de probité et fiers d’affirmer qu’il n’y a pas de corruption dans notre administration. »

Quant à Harout Chitilian, d’Union Montréal, il a déclaré: «Nous savons que ce sujet est sur toutes les lèvres, mais il faut rappeler qu’on travaille avec un cadre légal réglementé par le gouvernement en matière d’octroi de contrats.»

Le conseiller de Bordeaux-Cartierville a rappelé qu’un contrat de déneigement avait été rejeté après un premier appel d’offres. «Le prix a été jugé trop élevé. Nous avons retiré l’appel d’offres et modifié le devis avant de retourner sur le marché. Ensuite, des prix compétitifs nous ont été soumis et le contrat a pu être octroyé en septembre», a-t-il informé.

Le projet Musto suscite encore des interrogations

Des questions sur le nouveau projet immobilier de Construction Musto ont également été adressées au conseil. Alain Vilandré a demandé aux élus de clarifier leur rôle en ce qui a trait au processus de consultation qui se met en branle relativement au projet de la Crown Cork & Steel.

Étienne Brunet, conseiller du district Sault-au-Récollet a répondu: «Nous allons nous prononcer quand le projet sera déposé à l’arrondissement. Pour ce qui est de notre vision [des projets de densification tels que proposés par Construction Musto], elle est détaillée dans nos mémoires déposés à l’Office de consultation publique de Montréal. Toutefois, je vais continuer à avancer mon point: je tiens à ce que le projet suive un processus d’approbation référendaire.»

Émilie Thuillier a renchéri: «Quand l’arrondissement demande à un promoteur de faire une pré-consultation, ce n’est pas pour une soirée seulement. C’est pour que le projet réponde à nos critères. Le rôle des élus arrive après. D’ailleurs, le pré-projet du terrain de la Crown n’a pas satisfait. C’est pourquoi l’architecte et le promoteur retournent à la table à dessin», a fait savoir la conseillère d’Ahuntsic.

D’ailleurs, à la suite de la séance d’information du 24 octobre sur le projet de remplacement de l’ancienne usine Crown Cork & Seal, au 10 000, rue Meilleur, le Courrier a appris que Construction Musto a mis en ligne cette semaine, sur le site Internet de son architecte, les documents relatifs à ce projet de revitalisation. Au fur et à mesure de l’avancement du projet, d’autres documents et études y seront ajoutés, assure le promoteur.

Pour des informations sur le nouveau projet de Construction Musto: ateliervap.com/crown

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!