Gracieuseté Les Braves d'Ahuntsic ont eu la chance de rencontrer Éric Lapointe, en tête d’affiche du FestiBlues le 10 août dernier. Ils en ont profité pour remettre un chandail de l’équipe à la star du rock québécois qui s’en est fièrement vêtu durant son interprétation du très populaire hymne Les boys.
L’été 2012 aura été exceptionnel côté température, mais le FestiBlues International de Montréal aura manqué de chance de ce côté pour célébrer son 15e anniversaire, cette année.

En effet, quatre jours de pluie consécutifs se sont abattus sur le parc Ahuntsic, ce qui a occasionné une baisse considérable de l’achalandage en plus d’entrainer l’annulation d’un spectacle, une première dans l’histoire du FestiBlues.

Le FestiBlues fait la fierté des Ahuntsicois et met l’arrondissement à l’avant-plan avec la tenue d’un festival culturel majeur hors du centre-ville. Il va sans dire que cette situation fragilise la stabilité financière de l’événement.

Performances extraordinaires et nombreux coups de cœur

Malgré l’humeur discutable de Dame Nature, les artistes se sont donnés corps et âmes pour célébrer les 15 ans du FestiBlues en grand. Parmi les coups de cœurs internationaux, on compte le Danois Thorbjorn Risager qui a su séduire le public montréalais avec ses accents blues authentiques, en plus du français Olivier Gotti, gagnant du Tremplin Blues sur Seine 2011, qui a démontré l’étendue de son talent par une technique de « slide » magistralement maîtrisée. L’américain Kenny « Blues Boss » Wayne n’a pas donné sa place non plus avec son blues coloré !

D’un œil plus local, les retours de Plume et d’Éric Lapointe au FestiBlues ont été des moments forts et des performances hallucinantes, sans oublier la spectaculaire prestation de clôture orchestrée par Guy Bélanger et ses invités hors pairs Bob Walsh, France d’Amour et Kim Richardson. Le spectacle de Claude Dubois, qui fut aussi très apprécié des festivaliers.

Les organisateurs étaient également fiers d’inaugurer pour la 15e édition du FestiBlues un volet de poésie blues avec la participation de Claude Beausoleil. Ses lectures, tirées de son recueil Black Bille (Billie Holiday), ont permis d’amener une nouvelle dimension culturelle à l’événement.

Événement impliqué socialement

En plus de s’appliquer à faire rayonner et à développer la culture blues à Montréal, le FestiBlues s’implique socialement dans sa communauté, l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville. À chaque année, des dizaines de jeunes ont ainsi l’occasion de s’investir au sein du festival, d’expérimenter et pour certains, de développer de véritables passions pour les métiers liés à la production d’événements.

Misant de plus en plus sur des partenariats grandissants avec les organismes communautaires et culturels du quartier, le FestiBlues International de Montréal s’est associé cette année aux Braves d’Ahuntsic.

L’équipe de hockey de l’arrondissement a eu la chance de rencontrer Éric Lapointe, en tête d’affiche du FestiBlues le 10 août dernier. Ils en ont profité pour remettre un chandail de l’équipe à la star du rock québécois qui s’en est fièrement vêtu durant son interprétation du très populaire hymne Les boys.

Un hommage aux résidents du quartier qui restera longtemps gravé dans la mémoire collective et celle des membres de l’équipe des Braves. Une très belle rencontre, en somme, entre le chanteur et l’équipe locale, le tout dans l’ambiance toujours festive du FestiBlues.

Présenté par Loto-Québec en collaboration avec Location d’outils Simplex, la 15e édition du FestiBlues International de Montréal se tenait du 9 au 12 août 2012, au parc Ahuntsic, ainsi qu’à la Maison de la Culture et dans les bars environnants.

(Source: FestiBlues International de Montréal)

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus