Julie Germain, enseignante au troisième cycle du primaire à l’école Saint-Benoit a eu l’idée d’inciter les élèves et leurs familles à bouger davantage. Avec l’appui de la directrice Isabelle Côté et de l’ensemble du personnel, Mme Germain a décidé de relever le défi Pierre Lavoie.

« Aujourd’hui les enfants ont les pouces bien entrainés avec les consoles de jeu, mais sont en général peu actifs sur le plan physique, note d’emblée M. Germain. C’est sûr qu’il y a quelques-uns qui sont inscrit, dans deux-trois sports, mais la grande majorité d’entre eux bougent peu. » L’objectif principal du défi Pierre Lavoie pour les jeunes du primaire est de contribuer à l’assainissement des habitudes de vie des élèves et de leurs familles en favorisant la pratique d’activité sportive ou de plein air pour que leurs bienfaits rejaillissent ensuite sur l’aspect académique de leur développement. « Une fois qu’ils sont libérés de tout souci, c’est bien sûr qu’au niveau académique, c’est plus facile de poursuivre des projets », ajoute l’enseignante rappelant qu’au fond, il s’agit de former un esprit sain dans un corps en santé!

Pour Isabelle Côté, il fallait que ce projet soit d’une part rassembleur, mais qu’il soit également facile de l’appliquer à l’ensemble de l’école avec les ressources déjà en place. « Il ne faut pas oublier que dans notre milieu, si certains enfants ne bougent pas beaucoup, c’est en partie parce que les parents n’ont pas les moyens de payer pour des inscriptions à des activités sportives. C’est donc à nous de leur montrer qu’il est possible d’être actif gratuitement et nous espérons qu’ensuite ça les encouragera à continuer », commente la directrice.

Les activités de l’école Saint-Benoit

Tout au long de l’année scolaire, les élèves participent à des midis sportifs avec activités de balle-molle et de yoga entre autres, ou des récréations animées. Les plus vieux participent aussi à des projets de plein air, des compétitions de course sur sentier et des sorties de vélo sur la piste cyclable des berges de la rivière. « Nous avons aussi une entente avec le centre Acadé-kick où nos jeunes pouvais aller faire une heure d’aide aux devoirs, suivie d’une heure de taekwondo », ajoute Mme Côté.

Mais ce n’est pas tout, l’ensemble des activités de l’école sont désormais orientée vers le sport: « Cette année au lieu de la fête de la rentrée, nous avons planifié un grand rassemblement où tous les élèves de l’école participeront à une séance de Zumba, ce programme de conditionnement d’origine colombienne, qui sera animée par l’entraîneuse Gabrielle Léonard », indique Mme Côté. D’ailleurs ce grand rassemblement aura lieu le 28 septembre à 13 h 30. Mais le personnel de l’école Saint-Benoit entend également transformer chaque fête, par exemple Noël et l’Halloween, en occasion pour bouger.

« Il faut trouver une façon pour rendre durable le goût des jeunes pour l’activité physique et c’est la même chose avec les professeurs, rien ne leur est imposé, chacun participe à sa mesure », précise M. Germain.

Grâce à leur participation au défi Pierre Lavoie, les enfants de l’école Saint-Benoit auront la chance d’aller accueillir l’athlète lors de son arrivée au Stade olympique après 1000 km de vélo depuis le Saguenay-Lac-Saint-Jean, une opportunité « marquante pour les jeunes ».

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!