Collaboration spéciale/Peggy Henry Le CLAC a rassemblé plus de 150 personnes intéressées à lancer une coopérative d'habitation sur l'ancienne cour de voirie Louvain.

Une nouvelle coopérative immobilière verra le jour à Ahuntsic avec pour objectif de faire construire des logements sociaux sur un vaste terrain appartenant à la ville.

Le Comité logement Ahuntsic-Cartierville (CLAC) a mis en point de mire les huit hectares de l’ancienne cour de voirie Louvain depuis un certain temps.

Aucune décision n’a été encore prise concernant l’avenir de cette immense surface, libérée cette année, qui longe la rue Louvain entre l’avenue Christophe-Colomb et la rue Saint-Hubert.

Devant un peu plus de 150 personnes réunies au centre Scalabrini, à Ahuntsic, le 5 avril, les animateurs du CLAC ne sont pas allés par quatre chemins, ils veulent faire pression sur les élus pour concrétiser leur projet.

«Nous avons une liste de 1000 demandes de logements sociaux», a assuré Karina Montambeault du CLAC. Elle fustigeait au passage le principe préconisé par l’arrondissement de réserver 15% de logements sociaux dans les projets de condos à venir. Pour elle, c’est nettement insuffisant et son organisme entrevoit la possibilité de construire plus de 580 logements sur ce terrain.

La cour de voirie sur la rue Louvain sera fermée cette année. Photo: Archives/TC Media

La cour de voirie sur la rue Louvain sera fermée cette année. Photo: Archives/TC Media

Coop de 100 personnes
Une coopérative d’une centaine de personnes devrait faire valoir ces demandes pressantes.

Pour ce faire, le CLAC a fait appel à Bâtir son quartier (BSQ), un organisme qui aide à la mise en place et l’accompagnement de groupes de citoyens dans la création de coopératives d’habitations.

Des démarches similaires ont déjà été entreprises ailleurs à Montréal. Un représentant de BSQ a évoqué le cas de la Coop Coteau vert à Rosemont, avec 95 logements bâtis sur une ancienne cour de voirie acquis par les citoyens.

«Pour obtenir ces terrains, c’était une vente pure et simple, a indiqué Erwan Poences de BSQ. Le tarif appliqué c’est 12 000 $ par porte.» Le projet Coteau vert lancé en 2006 a mis tout de même quatre ans pour voir le jour.

Beaucoup de citoyens présents ont montré leur intérêt pour l’initiative. Un noyau fondateur devait être constitué d’ici l’automne. Il aura alors à faire les représentations nécessaires auprès des élus.

En attendant, le CLAC tiendra une manifestation dans les rues d’Ahuntsic, le 14 avril, pour revendiquer le terrain Louvain.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!