Collaboration spéciale Mélanie Joly et Marc Garneau sont venus faire l'annonce de la mise en place effective de l'allocation canadienne pour enfants à l'organisme Maison de la famille PB Noaille de Cartierville.

La nouvelle prestation pour enfants mise en place par le gouvernement canadien sera versée aux parents, le 20 juillet. Mesure phare du gouvernement Trudeau, elle vise à améliorer la situation de nombreuses familles.

Celles qui perçoivent annuellement moins de 30 000$ recevront jusqu’à 6400$ non imposables par an et par enfant âgé de moins de 6 ans. Une aide considérable pour les plus démunis.

Pour les moins nantis qui ont des enfants âgées entre 6 et 17 ans, ils pourront avoir droit à un maximum de 5400$ par an. En fait, tous les ménages qui ont des enfants de moins de 17 ans et dont les revenus sont inférieurs à 150 000$ par an auront droit à cette prestation, calculée en fonction de leur entrée d’argent.

Selon l’ancien système, les familles avec un enfant et un revenu net de 30 000$ auraient reçu, après impôt, 4852$ si le petit est âgé de moins de 6 ans, et 3916$ s’il avait entre 6 à 17 ans. Une partie de la prestation était imposable.

Mélanie Joly, députée fédérale d’Ahuntsic-Cartierville et ministre du Patrimoine, a tenu à en faire la promotion dans sa circonscription, entourée d’enfants qui fréquentent la Maison de la famille PB Noaille, de Cartierville. Cet organisme vient en aide aux familles démunies ou monoparentales depuis 25 ans.

«Neuf familles sur dix toucheront désormais des prestations plus élevées, l’allocation profitera à ceux qui en ont le plus besoin», a-t-elle souligné.

Accompagnée du ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, celui-ci a indiqué qu’un budget qui avoisine les 20 M$ a été consacré à cette aide.

L’allocation canadienne pour enfants est considérée comme une des actions les plus significatives du premier budget de Bill Morneau, ministre des Finances, déposé en mars et qui doit renforcer la classe moyenne.

Elle est plus simple et plus généreuse que celle mise en place par le gouvernement Harper.

En fonction de leurs revenus, les familles pouvaient être admissibles à la Prestation universelle pour la garde d’enfants (PUGE), la Prestation canadienne pour enfants et le Supplément de la prestation nationale.

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!