Audrey Gauthier/TC Media Le Chic Resto Pop a ouvert le premier marché Fruits et légumes du coin.

Les efforts de la Table de quartier Hochelaga-Maisonneuve (LTQHM) pour lutter contre les déserts alimentaires semblent porter ses fruits. Après l’ouverture d’un premier marché Fruits et légumes du coin au Chic Resto Pop, au début octobre, voilà que deux autres marchés verront le jour dans le quartier au printemps 2016.

Le premier sera situé près du métro Viau et le second à l’intersection des rues Sainte-Catherine et Joliette.

«Le marché dans le Sud-Ouest sera au parc Edmond-Hamelin lorsque la température le permettra. S’il pleut, il sera déménagé dans les habitations à loyer modique situées à proximité», explique Blaise Rémillard, coordonnateur du projet de solutions aux déserts alimentaires à LTQHM.

Le Groupe communautaire contre (GCC) la violence et les cuisines collectives Hochelaga-Maisonneuve géreront le marché du parc Edmond-Hamelin, tandis que celui des habitations à loyer modique Boyce-Viau sera orchestré par le Centre des jeunes Boyce-Viau et le carrefour Parenfants.

Au dire des citoyens rencontrés, le marché public du Chic Resto Pop vient combler une lacune importante du secteur.

Roger va chaque semaine au marché du Chic Resto Pop.

Roger va chaque semaine au marché du Chic Resto Pop.

«C’est une idée excellente. Aux épiceries, tout est vendu en grosse quantité. Étant donné que je vis seul, je ne peux pas toujours m’acheter ce que je veux. Là, j’ai des aliments frais et abordables», souligne Roger, un résident du quartier qui vient chaque semaine au nouveau marché du Chic Resto Pop.

«C’est une bonne idée. Quand je passe devant les étalages, ça me donne le goût d’en acheter», ajoute Mme Hancy.

La LTQHM aimerait ouvrir, au cours des prochaines années, un total de huit à 10 installations Fruits et légumes du coin dans le quartier, notamment dans des coopératives d’habitation.

Des besoins criants
Selon une étude réalisée auprès de 500 foyers du territoire, 14% des ménages se sont privés de nourriture en 2014, faute d’argent. De plus, 58% des résidents consultés voudraient manger plus de fruits et de légumes, mais la distance à parcourir pour se rendre dans un endroit où l’on en retrouve, de même que le budget, ont été des facteurs les empêchant d’en consommer.

«La situation est plus criante dans le Sud-Ouest, près de la rue Sainte-Catherine, car il n’y a aucune épicerie dans un rayon de plus de 500 mètres», indique M. Rémillard.

N’ayant que peu d’argent pour démarrer le projet, la table a décidé de miser sur une des forces du quartier, les organismes communautaires.

«Nous avons pensé créer des marchés mobiles ou un marché dans un métro, mais ça aurait occasionné des coûts importants pour de l’équipement et l’embauche. Nous avons alors misé sur des ressources existantes qui possédaient déjà le matériel pour démarrer l’initiative. Ainsi, nous pouvons utiliser l’argent pour diversifier l’offre d’aliments et pour baisser les coûts», explique M. Rémillard.

Pour le moment, le marché du Chic Resto Pop vend environ pour 100$ de produits par semaine. Son objectif est de se rendre à 500$ par semaine au cours de la prochaine année.

Le marché est ouvert au 3900, rue Adam, le jeudi, de 16h à 18h, et le vendredi, de midi à 14h, et de 16h à 18h. Information: https://www.facebook.com/FLduCoin/?fref=ts.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!