TC Media - Archives Le coût du REM s'élève à 6 milliards de dollars pour 67 km de voies.

L’Assemblée nationale a voté en faveur du projet de loi 137 qui vise à faciliter la mise en place rapide du Réseau électrique métropolitain (REM). Plusieurs allégements contenus dans le document permettent à l’organisme promoteur du projet, la Caisse de dépôt et placement du Québec, de respecter son échéancier. La mise en service progressive du REM est prévue dès 2020.

Par 82 voix contre 26, le projet de loi a été adopté en recevant l’appui des députés de la Coalition avenir Québec et du Parti libéral.

«Une excellente nouvelle pour Montréal, Verdun en bénéficiera assurément, notamment les résidents de L’Île-des-Sœurs!, a réagi la députée libérale Isabelle Melançon, sur les réseaux sociaux. Diminution de la congestion routière, réduction des émissions de gaz à effet de serre, je suis fière de notre gouvernement et de son leadership.»

Les députés du Parti Québécois, ceux de Québec solidaire et l’indépendantiste Martine Ouellet, ce sont quant à eux opposés au document.

Projet de loi
Les procédures d’acquisition de biens, de gré à gré ou par expropriation, pourraient être accélérées grâce à ce projet de loi. Le droit des propriétaires et locataires touchés devrait être intact avec, entre autres, une compensation.

L’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) est autorisée à verser une somme pour l’exploitation du REM afin d’assurer son intégration aux différents systèmes de transport dans la région montréalaise.

Des propositions sont également notées quant à l’utilisation des terres agricoles ou encore de permettre à l’ARTM d’assujettir les travaux de densifications à une redevance de transport.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!