The Associated Press Les Canadiennes ont tout donné pour accéder au prochain tour du tournoi de basketball olympique mais la victoire leur a échappé de 5 points, mardi soir, à Rio.

L’équipe canadienne de basketteuses s’est battue jusqu’à la dernière seconde en quart de finale contre la France, mardi, au Carioca Arena de Rio. Malgré le retour au jeu de Nirra Fields qui avait réduit l’écart à trois points avec 30 secondes à faire, le Canada s’est incliné 63-68.

Avec une victoire les Canadiennes auraient participé à leur première demi-finale depuis 1984. Elles espéraient accéder au podium pour la première fois depuis la création de l’équipe, mais ce rêve s’est envolé après que les Françaises aient pris le contrôle du match en deuxième demie.

« Elles nous ont sorties de notre attaque, ont eu plusieurs rebonds et ont été plus efficaces aux lancers francs. C’est ce qui a fait la différence. J’espère que nous pourrons apprendre de cette expérience », a commenté Nirra Fields.

La Lachinoise de 22 ans s’est démarquée tout au long du tournoi olympique. Entre autres, dimanche, lors du dernier match de ronde préliminaire, elle avait été la meilleure marqueuse pour le Canada, avec 13 points.

Avance perdue
Les joueuses menées par Lisa Thomaidis avaient débuté le match en lion, mais ont laissé aller leur avance de 25-16 par la suite.

La nervosité qui a gagné les Canadiennes a eu pour effet d’amoindrir la qualité de leur exécution et quelques tirs ratés se sont soldés par des opportunités pour leur adversaire.

Malgré tout, le match est resté très serré et tous les espoirs étaient permis jusqu’aux toutes dernières secondes de la rencontre. L’incapacité pour de l’équipe canadienne de s’organiser en zone adverse lui aura finalement coûté le match.

Déception
« Nous avions le plan de jeu et nous savions ce que nous devions faire. C’est vraiment un échec pour nous. Nous avions le match en main. Lorsque l’on bouge le ballon et que nous jouons comme une équipe, nous avons du succès et on ne l’a pas fait en deuxième moitié », a commenté la capitaine, Lizanne Murphy.

À 31 ans, la joueuse de Beaconsfield en était peut-être à ses derniers Olympiques. Elle avait dû rester sur le banc pendant le match crucial alors qu’elle avait visité l’hôpital plus tôt dans la journée en raison d’une gastro-entérite.

« Ça fait super mal! Ça fait dix ans que Kim Gaucher, Tamara Tatham et moi sommes là. Nous n’avions rien à nos débuts dans le programme national. Nous sommes montées à ce niveau et ce n’est pas le résultat que nous voulions pour le travail que l’on a fait », a-t-elle ajouté avec beaucoup d’émotion.

Dans les demi-finales, la France jouera contre les États-Unis, tandis que l’Espagne affrontera la Serbie.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!