Archives Les premières unités ne seraient livrées au mieux qu'en mars 2018.

L’important projet immobilier VillaNova, à Lachine, est suspendu. Les terrains de l’ancienne usine Jenkins où doit être érigé un des plus gros chantiers montréalais sont toujours contaminés aux métaux lourds.

PricewaterhouseCoopers (PwC), le liquidateur des actifs de Catania, à qui appartenait le projet, a environ 6 M$ à débourser pour faire nettoyer la zone.

«Il s’agit d’une estimation préliminaire. Il faut reprendre le travail puisque les vérifications supplémentaires ont révélés la présence de contaminants dans le sol», a indiqué le porte-parole de PwC, Louis Aucoin.

Pourtant, la firme environnementale Solroc avait conclu dans un avis déposé au registre foncier que les sols étaient conformes en 2011 et confirmé trois ans plus tard.

PwC a mis en demeure la firme en date du 16 novembre.

Puce à l’oreille
Un lot cédé par le promoteur pour aménager un parc testé par Lachine a révélé la présence de métaux lourds.

«En tant qu’arrondissement, nous avons décidé de vérifier l’état de la parcelle de terrain. Nous avons demandé la permission d’effectuer des tests avec les résultats que l’on connaît maintenant. Pour continuer le projet, le terrain doit être décontaminé afin d’être conforme aux normes environnementales», a fait savoir le maire, Claude Dauphin.

PwC a alors décidé de faire des vérifications sur le reste du site aux abords de la rue Victoria et George V, pour se rendre compte que l’ensemble du terrain était toujours contaminé.

Les premières unités, qui devaient être prêtes à l’automne prochain, ne seraient livrées au mieux qu’en mars 2018. Les quelque 80 acheteurs qui avaient déjà signé des contrats ont, pour la plupart, été avisés.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus