Josie Desmarais/Métro Valérie Plante (à gauche) et Maja Vodanovic (tout à droite)

Deux mois après avoir claqué la porte d’Équipe Dauphin, la conseillère Maja Vodanovic a annoncé qu’elle tentera de remporter la mairie de Lachine sous la bannière de Projet Montréal.

L’opposition officielle l’a approché après qu’elle ait décidé de siéger comme indépendante en novembre. Mme Vodanovic, qui a fait son entrée en politique municipale en 2013, voulait toutefois attendre de connaître les résultats de l’élection du nouveau chef du parti avant de rendre sa décision.

C’est sans surprise qu’elle s’est présentée aux côtés de Valérie Plante pour faire son annonce, lundi.

«On croit en elle, on voit à quel point elle réussit à rallier sur le terrain, on voit son dévouement. Ce sont vraiment des qualités qui sont nécessaires pour pouvoir être la prochaine mairesse de Lachine», a fait valoir la nouvelle chef qui a eu un coup de cœur après sa première rencontre.

Avec cette nomination, Projet Montréal veut briser l’image d’un parti implanté uniquement dans le centre de Montréal.

«C’est une étiquette que nos opposants nous donnent tout le temps. Nous aurons des candidats à travers toute l’île, précise Mme Plante. Projet Montréal n’est pas le parti d’une seule personne, mais de tous les Montréalais. On a cette vision d’une ville forte, mais avec des arrondissements forts également, avec leur propre identité.»

Défendre le REM
Maja Vodanovic compte dès les prochaines semaines élaborer son programme.

Première candidate officielle à une mairie d’arrondissement pour Projet Montréal, l’élue du district du Canal compte notamment faire campagne en défendant le passage du Réseau électrique métropolitain (REM) à Lachine.

L’ensemble des transports en commun et la sécurité publique font aussi partis de ses priorités.

«Je pense que Lachine a besoin de régler plusieurs problèmes. Je vois ce qui doit être fait. Je ne peux pas le faire en étant conseillère», fait-elle remarquer.

Valérie Plante a par ailleurs indiqué être à «travailler» pour former, dans le cadre des prochaines élections de novembre, une union avec le parti Vrai changement pour Montréal dirigé par Justine McIntyre.

Tensions
Le maire de Lachine, Claude Dauphin, s’attendait à une telle annonce.

«Maja Vodanovic se magasinait un parti politique. Elle voulait que je lui donne une garantie qu’elle serait membre de mon équipe à la prochaine élection et j’ai dit non. Elle a souffert d’impatience et elle a quitté», soutient le maire.

Exclue des séances de travail de l’arrondissement depuis le 16 janvier, l’artiste de 49 ans a plutôt décidé de quitter en raison d’une enquête en cours pour fraude, abus de confiance et corruption visant M. Dauphin.

«Je n’avais pas le choix de devenir indépendante, ça s’imposait. Avec les révélations et tout ce que j’ai appris dernièrement, je ne pouvais plus rester», justifie la conseillère.

Claude Dauphin estime pour sa part qu’il est trop tôt pour se prononcer sur son avenir en politique. Il devrait prendre une décision au printemps, possiblement en mai.

En collaboration avec Romain Schué

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!