TC Media / Gracieuseté Deux citoyens ont été expulsés, Francisco Moreno et Yves Daoust.

LaSalle webdiffusera finalement son conseil d’arrondissement, dès le mois de janvier 2018. La mairesse, Manon Barbe en a fait l’annonce lundi… après avoir fait expulser deux citoyens, sous escorte policière, qui désiraient enregistrer la séance du conseil d’arrondissement.

La scène de lundi avait des airs de déjà-vu. Le mois dernier, un de ces résidents, Francisco Moreno, avait aussi été exclu, dès le début de l’assemblée, dans des circonstances similaires alors qu’il tentait de filmer les élus.

Cette fois-ci, M. Moreno a été expulsé en compagnie d’Yves Daoust. Les deux hommes ont été sommés de quitter la salle du conseil puisqu’ils ne respectaient pas le règlement municipal qui interdit de filmer, d’enregistrer ou de prendre des photos, à moins d’être un média reconnu ou d’avoir fait une demande au préalable.

Dans les minutes suivantes, la mairesse Manon Barbe a procédé à l’annonce de la webdiffusion future des séances du conseil d’arrondissement.

Annonce tardive
Pourquoi ne pas l’avoir mentionné avant d’expulser les deux hommes? La mairesse affirme qu’«elle ne peut pas laisser les gens contrevenir aux règlements ou même changer le déroulement de l’ordre du jour pour faire part d’une annonce alors qu’elle n’a pas encore prononcé le «mot de la mairesse».

Manon Barbe ajoute qu’elle ne croit pas qu’elle aurait pu calmer ou dissuader les deux contestataires si elle leur avait fait part de son annonce avant d’entamer les travaux du conseil.

Le commandant, Cédric Couture, est donc allé à la rencontre des deux citoyens assidus du conseil pour leur parler et les dissuader, mais toujours selon Manon Barbe, les deux hommes donnaient l’impression de vouloir «se faire expulser».

Une question de finances
Depuis huit ans, il est question de procéder à la webdiffusion du conseil de LaSalle, mais la mairesse s’est toujours défendue que les finances ne permettaient pas de l’instaurer puisque l’arrondissement devait, depuis quelques années, procéder à de nombreuses coupes de personnel.

L’obtention d’un remboursement de la Ville de Montréal permettrait depuis peu d’investir dans ce domaine.

En cette année électorale, Manon Barbe, qui devrait se représenter aux élections municipales, s’est aussi défendue d’en faire une promesse électorale alors que le début de la webdiffusion est prévu seulement quelques mois après la date du scrutin qui doit avoir lieu le 5 novembre.

Le citoyen expulsé Francisco Moreno croit le contraire. «Elle a déjà promis tout ça dans le passé, c’est de la poudre aux yeux pour les élections qui approchent. (…) Elle aurait dû m’informer de son annonce avant de nous faire sortir.»

L’homme ajoute qu’il aurait continué de filmer la séance du 5 juin, même si la réglementation de la Ville l’interdit.

L’arrondissement d’Anjou est maintenant le seul à Montréal à ne pas avoir pris une position favorable par rapport à la webdiffusion de ses séances de conseil.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!