TC Media / Isabelle Bergeron Régies par le MTQ, de nombreuses pancartes bouche la vue autant des piétons et des automobilistes. Il est donc difficile de bien voir à distance si quelqu’un s’engage dans l’intersection.

LaSalle s’engage à améliorer la signalisation et le marquage pour augmenter la sécurité des piétons à l’intersection des boulevards Newman et Angrignon. Des solutions temporaires dans l’attente de travaux pour un réaménagement complet.

Lors d’une rencontre avec les résidents des Tours Angrignon, mercredi, les élus ont dévoilé les changements souhaités à ce coin de rue, reconnu comme un des plus dangereux de LaSalle.

Le projet vise à réduire la complexité du croisement. Seule contrainte, l’arrondissement n’a aucun pouvoir décisionnel puisque toutes les artères principales sont sous la juridiction de la ville-centre. LaSalle doit donc attendre que Montréal décide d’entériner le projet.

«Je suis satisfaite des propositions, mais j’espère que l’intersection sera refaite», a admis Gisèle Brisebois, une résidente de 76 ans. Elle n’éprouve aucune difficulté à se déplacer, mais elle remarque la détresse de plusieurs de ses voisins.

2018
La mairesse, Manon Barbe, croit que les travaux pourraient être réalisés en 2018, si le réaménagement est accepté.
Les boulevards seraient aussi dotés d’un terre-plein central élargi, ce qui offrirait un espace suffisant et protégé pour plusieurs piétons et personnes en fauteuil roulant.

Le nombre de voies serait conservé. Toutefois, les bretelles qui permettent aux automobilistes d’éviter les feux rouges seraient éliminées.

Cette dernière proposition a suscité des applaudissements de la centaine de personnes réunies, soulagées que leurs revendications soient enfin prises en compte.

Pour Manon Barbe, «il était important que cet investissement plaise aux résidents et qu’ils s’y sentent en sécurité. Sinon, cette reconstruction serait de l’argent jeté par les fenêtres».

En attendant les travaux
Avant d’effectuer une refonte de l’intersection, l’arrondissement s’est engagé à procéder à quelques changements.

Dès qu’ils seront livrés, des feux clignotants seront installés afin que les automobilistes soient plus vigilants et cèdent le passage aux nombreux piétons.

La nuit précédant la rencontre, les traverses pour piétons ont été repeintes avec de la nouvelle peinture plus résistante, faite de poussière de billes. Elle dure de deux à trois ans.

«Le marquage a pris du retard cette année à cause de la grande quantité de pluie, précise la directrice des travaux publics à LaSalle, Christianne Cyrenne. Il est inutile d’appliquer de la peinture si le risque de précipitations est trop élevé».

Les pancartes qui obstruent la vue restent à être évaluées. Elles empêchent les automobilistes de bien voir à distance si un piéton s’engage dans l’intersection. Cette signalisation, régie par le ministère des Transports (MTQ), est soumise à une réglementation stricte. Impossible de dire si l’arrondissement pourra y apporter des modifications.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!