TC Media Archives L'Hôpital de LaSalle.

EXCLUSIF logoLa réforme du système de santé entraîne une série de bouleversements puisqu’au cours des derniers mois, 172 postes de cadres administratifs ont été abolis au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Ouest-de-l’île (CIUSSS), qui comprend 7 établissements de santé.

Selon les données obtenues par TC Media en vertu d’une demande d’accès à l’information, le CSSS Dorval-Lachine-LaSalle et l’Institut en santé mentale Douglas viennent en tête de lice avec 38 postes abolis chacun, suivis du Centre hospitalier St-Mary’s avec 34 et du CSSS de l’Ouest-de-l’Île avec 29 abolitions de postes de cadres.

Trois cadres ont quitté de manière volontaire, trois autres ont choisi de prendre leur retraite et un dernier a quitté parce qu’il était en fin de contrat ou de mandat.

Ces départs se traduisent par des indemnités de 137 466,94$ à l’Institut en santé mentale Douglas et de 112 811,00$ au Centre hospitalier de St. Mary’s.

Ceux qui ont choisi de quitter avaient droit à l’équivalent de deux mois de salaire par année de service, avec un maximum de 12 mois.

«Dans notre CIUSS, il y aura environ 9000 employés. En bout de ligne, il y a très peu de départs», explique Claire Roy, chargé de communication au CIUSSS.

Quant aux impacts des indemnités sur le budget du CIUSSS, «la Loi prévoit qu’une organisation n’a pas à faire de calcul ou à émettre d’opinion dans le cadre d’une demande d’accès à l’information», selon Me Caroline Dubé, responsable de l’accès à l’information au CIUSSS.

Aucun congédiement
«Tous les postes de cadres administratifs ont été abolis, mais personne n’a été congédié. Aucune structure n’a encore été finalisée et des postes sont affichés quotidiennement», selon Claire Roy.

Chaque titulaire d’un poste aboli peut postuler sur un des postes disponibles, y compris dans un autre CIUSSS de Montréal ou d’une autre région.

La volonté du ministre Gaétan Barrette est de s’assurer qu’il y ait le moins de «flottements» possible. «C’est sûr qu’il y a des délais nécessaires pour tout réorganiser, quand on passe à un regroupement comme notre CIUSSS», explique Claire Roy.

Elle qualifie le processus d’embauche de transparent. «Ceux dont les postes ont été abolis se replacent à l’intérieur de la nouvelle organisation. Avec l’abolition des agences régionales, il y a un étage hiérarchique de moins», explique-t-elle.

Portrait de l’abolition de postes
CSSS Dorval-Lachine-LaSalle: 38. Un départ pour fin de contrat.
Institut Douglas: 38. Un départ volontaire et deux départs à la retraite
Centre hospitalier St. Mary’s: 34. Deux départs volontaires et un départ à la retraite
CSSS de l’Ouest-de-l’île: 29
Centre de la jeunesse et de la famille Batshaw: 18
Centre de soins prolongés Grace-Dart: 9
Centre de réadaptation de l’Ouest de Montréal: 6

Autre texte: Cadres au CIUSSS: «On s’est fait dénuder et ça fait mal»

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!