TC Media Les gens de ce secteur sont inquiets et consternés.

Terrifiant, épouvantable, pathétique, honteux, déplorable, dégueulasse et insécurité. C’était la consternation chez plusieurs LaSallois rencontrés par TC Media samedi matin, dans le secteur du boulevard Newman et de la rue Lise, dernier endroit où a été émis un signal du cellulaire de la victime avant sa disparition.

Dans la cour du restaurant McDonald’s, il restait des traces d’un mémorial au lendemain d’une vigile aux chandelles qui a réuni des membres de la famille et des amis de la victime le soir du 10 juillet.

La mère de la victime, Vanessa Higgins, et son beau-père, Daniel Jones, ont soutenu qu’il y a toujours des gens dans ce secteur en soirée et ils ne peuvent comprendre que personne n’ait rien vu.

Sécuritaire ou non?
Aux moins trois dames croisées sur Newman et souhaitant garder l’anonymat ont manifesté leurs inquiétudes parce que le ou les tueurs courent toujours. Elles ne veulent plus marcher seules dans le secteur en fin de soirée et ont hâte que le coupable soit arrêté.

Qualifiant le meurtre de «révoltant et dégueulasse», Roger habite LaSalle depuis 80 ans et dit qu’il n’a jamais eu de problème. Croisé dans le stationnement du restaurant, John a qualifié le meurtre de honte et de pathétique. «Il y a vraiment des gens étranges pour commettre des gestes de la sorte. Mais, moi, je n’ai jamais eu d’ennuis».

Steven, qui travaillait devant une résidence de la rue Lise, croit que ce secteur de LaSalle n’est pas plus dangereux qu’ailleurs. «C’est un meurtre déplorable, mais ça peut arriver n’importe où. La police ne peut pas vérifier tout le monde».

«J’espère qu’ils vont trouver le coupable pour éviter qu’il ne récidive. Le criminel devra faire face à la justice et recevoir de l’aide psychologique parce que c’est un meurtre inacceptable, a raconté un jeune homme croisé sur la rue Lise. J’ai toujours habité LaSalle et ce n’est plus dangereux qu’ailleurs.»

Même son de cloche chez Hassan Golchin, commis de la station d’essence et du dépanneur Canadian Tire, qui dit n’avoir jamais été témoin du moindre incident.

Lorsque TC Media a circulé dans le secteur samedi matin, un jeune homme s’affairait à retirer les affiches signalant la disparition de Samantha dans l’abribus situé tout près des lieux.

 

À lire également: la mère de Samantha demande l’aide du public

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!