Collaboration spéciale Emmanuel CROMBEZ En 2016, la fête de la Saint-Jean se déroulait sur l’Avenue Calixa-Lavalée, dans le parc La Fontaine.

L’Auguste théâtre, qui organise depuis sept ans la St-Jean dans le parc, déplore que l’Arrondissement du Plateau Mont-Royal (PMR) refuse cette année que cet événement se tienne dans le parc La Fontaine, en raison des perturbations qui ont eu lieu lors de la fête l’année dernière.

Les célébrations de la Fête nationale du Québec dans le parc La Fontaine devaient se tenir  les 23 et 24 juin, coordonnées par l’organisme à but non lucratif (OBNL) L’Auguste théâtre et chapeautées par le Comité de la Fête nationale et de la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB), qui organise 101 fêtes de quartier partout sur l’Île de Montréal et à Laval.

Or, l’Auguste théâtre a décidé d’annuler l’événement après avoir appris il y a deux mois qu’il devait se tenir non plus dans le parc La Fontaine, mais dans le parc Baldwin. Pour la troisième fois en quatre ans, l’arrondissement du PMR contraignait l’OBNL de changer de parc.

«Nous n’avons pas le choix d’annuler la Fête de la Saint-Jean, l’arrondissement nous autorise à faire notre évènement qu’entre 14h et 19h et sans vente d’alcool, lance Alain Gingras-Guimond, directeur général de L’Auguste théâtre. Cela revient à faire une fête pratiquement que pour les enfants, alors que nous avons aussi un volet festif. C’est la Fête nationale, on veut célébrer, en tant que Québécois c’est notre raison d’être.»

Le maire de l’arrondissement du PMR, Luc Ferrandez, affirme de son côté que les élus de l’arrondissement, la Direction des grands parcs et les élus de la ville-centre se sont entendus sur ce dossier et souhaitent annuler la fête de la Saint-Jean-Baptiste dans ce parc en raison de l’achalandage trop important que celle-ci a engendré en 2016.

«Nous ne reprochons rien à L’Auguste théâtre qui a fait une fête de qualité l’année passée, simplement, le parc La Fontaine est un aimant pour ceux qui veulent fêter, et en soirée il y a eu un achalandage trop important de personnes qui refusaient de quitter le parc», estime M. Ferrandez.

Benoit Amyot, Chef du Poste de quartier 38 confirme qu’environ 300 personnes ne voulaient pas quitter le parc à la fin de la soirée.

«Au service de police, on s’oppose à cet évènement. Le promoteur a bien respecté le règlement, mais toute la consommation d’alcool se faisait à l’extérieur, entraînant ainsi une sur-consommation d’alcool.»

Selon M. Ferrandez, ce n’est pas un refus de fêter la Saint-Jean, vu que l’arrondissement accueillera le défilé du 24 juin sur la rue Saint-Denis.

«Plutôt qu’annuler ou de déplacer un évènement avec des conditions exorbitantes, je pense qu’il y a une manière d’être constructif et de l’encadrer, car le parc La Fontaine est un milieu de vie très important pour le PMR, pour Montréal, et on pénalise des familles», déplore Maxime Laporte, président du Comité de la Fête nationale et de la SSJB de Montréal,  qui invite l’arrondissement à revoir sa position.

À noter que l’arrondissement est l’un des partenaires du Marché des possibles, qui célébrera la Saint-Jean-Baptiste le week-end des 23 et 24 juin, au coin des rues Bernard et Saint-Dominique, dans le Mile End.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!