Charlotte Lopez/TC Média Les commerces ont l'espoir que ces nouveaux projets amènent plus d'achalandage sur la rue Saint-Denis.

Après les travaux qui ont touché la rue Saint-Denis dans le Plateau-Mont-Royal l’année dernière, engendrant la fermeture de plusieurs commerces, les Montréalais sont invités à se réapproprier cette rue commerciale, avec les projets Fréquence et La Vague, première halte fraîcheur du Canada.

La Société de développement commerciale (SDC) de la rue Saint-Denis et l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal ont inauguré ce jeudi soir les projets Fréquence et La Vague.

Halte-fraîcheur inédite au Canada,  La Vague est un projet de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal de 130 000$, incluant la conception et la fabrication. Elle sera réutilisable pendant au moins 5 ans.

Équipée de brumisateurs, cette promenade en cèdre de l’Ouest, longue de 22 mètres, se situe sur le côté est de la rue Saint-Denis, entre la rue Marie-Anne Est et l’avenue Duluth Est.

Dans le but de réduire les îlots de chaleur, elle offre une pause fraîcheur pour les épisodes de canicule.

De son côté, le projet Fréquence, créé par la SDC, a pour but de revitaliser la rue Saint-Denis sur 1,4 km, entre les rues Roy et Gilford.

Avec un coût est de 275 000$ dont 230 000$ provient de la Ville de Montréal (Ville centre et arrondissement du PMR) grâce au fonds de dynamisation des artères commerciales et le PR@M artères en chantier, «Fréquence» vise à mettre en avant les commerces avec un marquage au sol de couleur jaune et à utiliser les espaces inoccupés, en face de ces derniers.

Des bacs de verdissement et du mobilier urbain peint en jaune provenant de la Grande Terrasse Rouge ont été installés sur les trottoirs, autant sur l’espace privé que sur l’espace public.

«Nous souhaitons que les Montréalais se réapproprient ce milieu, que les commerçants aient envie de se mettre beau, de renouveler leur image», souligne Caroline Tessier, directrice générale de la SDC Saint-Denis, ajoutant que les propriétaires ont une belle opportunité avec le PR@M-Commerce d’utiliser une subvention de la ville pour refaire leur façade.

Avec la volonté de détourner l’attention de la présence de locaux vides, la SDC souhaite avec ce projet Fréquence, modifier l’image qu’ont les citoyens de cette rue commerciale qui possède plus de 300 commerces, dont 35 nouveaux depuis un an.

Jean-Pierre Szaraz, un amoureux du PMR, pense que c’est une bonne chose de mettre la rue Saint-Denis en avant.

«Les gens se promènent tout le temps sur l’Avenue du Mont-Royal et oublient Saint-Denis, tout ce qui peut être mis en place pour faire vivre la rue est bienvenue», Jean-Pierre Szaraz.

Espoir

Les travaux de la rue Saint-Denis l’année dernière ont fait chuté de nombreux chiffres d’affaires et fermé 23 commerces, selon Mme Tessier.

Bruno Cacchiole, propriétaire du restaurant Tomato la boîte à pizza, espère que ces projets vont aider son commerce à se remplir.

«Ça serait l’idéal, car les travaux ont été terribles l’an passé, on était les seuls ouverts, notre chiffre d’affaires a chuté; à date ça va un peu mieux, mais pas assez pour rattraper les pertes de 2016, explique-t-il. La couleur jaune est intéressante, ça amène de la joie, les gens peuvent s’asseoir sur le mobilier installé devant chez nous, c’est super.»

Martine Roustan, gérante de la lunetterie F.Farhat est heureuse de ces projets qui vont donner selon elle «un nouveau dynamisme à la rue qui s’est endormie pendant les travaux. Les flèches jaunes au sol qui montrent qu’il y a un commerce, c’est très intelligent, c’est ce qu’il faut pour le bien de Montréal.»

Pour l’occasion, une vente-trottoir en l’honneur des commerçants de la rue Saint-Denis a lieu de vendredi à dimanche avec de l’animation, des musiciens de rue et des aires de jeux.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!