Yan Romaneski Les membres du Mouvement Citoyen pour la Préservation du Jardin Notman souhaitent faire une 3e manifestation

Le Mouvement Citoyen pour la Préservation du Jardin Notman, situé au coin des rues Milton et Clark dans le Plateau-Mont-Royal, souhaite rencontrer Luc Fortin, le ministre de la Culture et des Communications concernant la sauvegarde du terrain. Cependant, ni la Ville de Montréal, ni le ministère ne semblent pouvoir classer ce terrain en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

Jusqu’à présent, deux manifestations ont eu lieu autour du Jardin Notman pour contester la construction de condos par le propriétaire de ce terrain de 1000m2, abritant une trentaine d’arbres, dont certains sont centenaires.

Tony Antakly, porte-parole du Mouvement Citoyen pour la Préservation du Jardin Notman assure vouloir continuer de faire pression sur le ministre Fortin et souhaite le rencontrer sous peu. Une pétition signée par près de 2000 personnes lui a été envoyée.

Les membres du Mouvement pensent réaliser une troisième manifestation afin que M. Fortin protège cet espace vert et le classe en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

Or, Karl Filion, attaché de presse du ministre Luc Fortin, a expliqué à TC Média que la décision de classer le jardin Notman ne revenait pas au gouvernement, car, bien qu’au plan provincial le terrain soit situé dans l’aire de protection de l’immeuble patrimonial classé Maison William-Notman, il est de valeur patrimoniale locale, et non nationale.

Au plan municipal, le jardin est situé dans un secteur de valeur patrimoniale exceptionnelle.

«C’est donc la municipalité de Montréal qui pourrait utiliser son pouvoir en vertu de la loi pour le protéger si elle le souhaite, mais elle ne peut que le citer, non le classer», Karl Filion.

Ce dernier ajoute qu’une demande pour classer le site en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel avait déjà été reçue au ministère de la Culture et des Communications (MCC) en 2013 de la part de l’arrondissement du PMR. Celle-ci avait été classée sans suite en raison de la valeur patrimoniale locale du jardin Notman.

La maison William Notman, située devant le jardin, est, elle, de valeur patrimoniale nationale. «Le MCC va vérifier quel est l’impact sur l’élément classé patrimonial, la maison. Si jamais des travaux ont un impact sur la maison, là, le ministère aurait le pouvoir d’intervenir», souligne Karl Filion.

Toutefois, l’attaché de presse avance que, dans des commentaires fournit au propriétaire du terrain, «le MCC a démontré sa sensibilité à propos de la conservation des arbres, il a demandé de maintenir des marges suffisamment importantes pour conserver et permettre la plantation et la transplantation d’arbres; un nouveau plan d’implantation devra être fourni au MCC avant toute autorisation de construction».

Provincial ou municipal?
Cependant, Manon Gauthier, membre du comité exécutif et responsable du patrimoine à la Ville de Montréal assure que «la Ville n’a malheureusement pas le pouvoir d’attribuer un statut patrimonial au Jardin Notman. Sinon, ce serait déjà fait. Tous les scénarios sont présentement à l’étude et la Ville suit le dossier de près afin d’assurer la sauvegarde du lieu.»

L’arrondissement du PMR a offert à la Ville de contribuer financièrement à l’acquisition du terrain, a affirmé Alex Norris, conseiller pour le district Jeanne-Mance, ajoutant que l’arrondissement ne peut supporter seul l’achat de ce terrain d’une valeur de 2M$.

«La balle est vraiment dans le camp de l’administration centrale de la ville et du gouvernement québécois, qui doivent exproprier ce terrain pour en faire un parc, avance M. Norris. La demande de construction du propriétaire chemine à l’intérieur des services municipaux et si rien n’est fait pour préserver le site, les autorités municipales n’auront pas le choix d’émettre finalement un permis.»

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!