Charlotte Lopez | TC Media Atlantide Desrochers.

Atlantide Desrochers, une résidente du Plateau-Mont-Royal, investit son temps libre à récolter de la nourriture invendue et gaspillée par les commerces. Grâce à la création d’un frigo communautaire et d’un marché, elle donne de la nourriture à la communauté. Une Maison-Partage verra le jour cet automne en collaboration avec la Maison de l’Amitié.

Atlantide Desrochers a créé le groupe Facebook Partage et Solidarité, en octobre 2016. Ce sont 1060 personnes qui y sont maintenant réunies et affichent ce dont elles ont besoin.

Son «Frigo-Plateau» a vu le jour en janvier dernier, et elle espère en créer 10 de plus dans le PMR le plus rapidement possible.

«J’ai toujours voulu aider autour de moi et j’ai récemment pris conscience en faisant du dumpster diving (ndlr: plongée dans une benne à ordures), que des milliers de dollars de produits tout à fait propres à la consommation étaient jetés par les magasins, ça a été le déclencheur», explique Mme Desrochers.

Grâce à quelques commerces qui lui donnent régulièrement leurs invendus, cette maman de trois enfants réussie à donner une quarantaine de paniers alimentaires d’aliments non périssables et autres produits chaque mois à des familles, des mères monoparentales ou encore des étudiants.

«Je vise surtout les personnes qui  sont au-dessus du seuil de pauvreté- même si je donne quand même à tous ceux dans le besoin- car ce sont des gens qui ont aussi faim et dont le revenu ne suffit pas toujours, mais qui reste trop élevé pour avoir accès à des banques alimentaires», commente-t-elle.

Maison-Partage
Le centre communautaire La Maison de l’amitié va collaborer avec Mme Desrochers cet automne afin de créer une petite maison de 5×10 pieds dans le stationnement du centre.

Un congélateur sera installé à l’intérieur et les aliments donnés par les commerçants y seront congelés. Des aliments non périssables et des objets seront aussi disponibles.

Une campagne de financement sera lancée cet été afin d’aider à la création de ce projet d’environ 20 000$. L’arrondissement du PMR et la Lutte contre la pauvreté financent une partie de cette maisonnette.

«On soutient Atlantide à 150%, on a la chance d’avoir des gens comme ça, il faut en profiter, déclare Delphine Delair, chargée de Projets à La Maison de l’Amitié. Ce n’est pas tous les commerçants qui donnent leurs produits à Moisson Montréal, ils les jettent, donc on a voulu l’aider dans sa démarche.»

Marché-Partage
Aussi, ce sont plus de 70 personnes qui ont profité de dons de nourriture lors du Marché-Partage qu’elle avait mis en place le 18 juin dernier dans la cour de l’école Arc-en-ciel.

Grâce à l’aide d’une dizaine de bénévoles dont un traiteur, et d’organismes communautaires du PMR,  Mme Desrochers a pu créer un marché où étaient offert des conserves, des pâtes, des soupes, ou encore des fruits et légumes. Tous ces produits provenaient de plusieurs commerces du Plateau.

«Dans le PMR tout est très cher, c’est un quartier où la richesse côtoie la pauvreté. Pour moi le gaspillage alimentaire c’est un crime contre l’humanité, rien de moins. Les gens peuvent mourir de faim, stresser, souffrir, on ne peut pas jeter de la nourriture» -Atlantide Desrochers.

Elle organisera un deuxième marché au mois d’août dans lequel elle espère pouvoir y inclure des fournitures scolaires pour la rentrée des enfants.

Afin que les magasins cessent de jeter leurs invendus et de saccager la nourriture jetée, Atlantide a lancé une pétition en janvier dernier, qui compte aujourd’hui plus de 1250 signatures.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!