Instagram Zack Maklovitch Denis Coderre et Zack Macklovitch, le 18 janvier 2014

Le jeune homme d’affaires Zach Macklovitch, qui ne cache pas son goût pour la marijuana, devrait briguer la mairie du Plateau–Mont-Royal sous la bannière d’Équipe Coderre.

Propriétaire notamment d’Appartement 200, un bar situé sur le boulevard Saint-Laurent, et de plusieurs autres institutions, M. Macklovitch tentera de déloger le maire sortant, Luc Ferrandez, en poste depuis 2009. Contacté par Métro, ce dernier n’a pas nié cette ambition, évoquant seulement, à ce stade, des «rumeurs».

Sur Instagram, Zach Macklovitch s’est affiché à de nombreuses reprises avec de la marijuana. Une substance, pour l’instant interdite à la vente au grand public, mais qui devrait être légalisée par le gouvernement Trudeau le 1er juillet 2018.

Ce point n’a pas semblé déranger Denis Coderre, interrogé sur son éventuel candidat à la mairie du Plateau. «Il devrait avoir hâte d’être au 1er juillet 2018», a-t-il déclaré, en éclatant de rire, avant d’affirmer qu’une officialisation se fera «la semaine prochaine», sans contredire l’information.

Sunday activities 💭

A post shared by Zach Macklovitch (@zach.macklovitch) on

L’élu, qui se vantait en 2013 d’avoir mis en place «le filtre Coderre» pour retrouver l’intégrité à l’Hôtel de Ville, a également mentionné «qu'[il] va regarder» les réseaux sociaux de Zach Macklovitch.

En 2013, Luc Ferrandez avait facilement remporté un deuxième mandat avec plus de 51% de votes, devant l’actrice Danièle Lorain, représentante de Coalition Montréal (31%). Le candidat d’Équipe Coderre, Gilbert Thibodeau, n’avait obtenu que 14% des voix.

Outre Luc Ferrandez et Zach Macklovitch, l’éditeur Michel Brûlé (Plateau sans frontières) a également fait part de son intention de devenir maire du Plateau–Mont-Royal.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!