Charlotte Lopez | TC Média Près de 1,5M de vélos ont été comptés en 2017 sur le passage inférieur de Saint-Laurent et Bellechasse, sous la voie ferrée.

L’entreprise Eco-compteur qui fournit un système pour compter les piétons et cyclistes à Montréal, a rendu public ses chiffres concernant Ville-Marie et Le Plateau-Mont-Royal (PMR). La piste cyclable située sous la voie ferrée et le viaduc Van Horne a été la plus achalandée de la ville l’année passée.

«L’équipe de déneigement du Plateau voulait connaître l’augmentation du nombre de cyclistes afin de se rendre compte de l’impact de son travail», précise Jean-François Rheault, directeur d’Eco-compteur.

La Ville compte 23 compteurs permanents installés sur la majorité des pistes cyclables de Montréal, depuis 2007. Tous sont invisibles et sont enfouis sous l’asphalte, explique-t-il, excepté celui sur la rue Laurier, en face du métro du même nom, qui montre en temps réel le nombre de passages.

Dans le PMR, il en existe aussi deux sur la rue Rachel, un sur la rue Brébeuf, un sur la rue Saint-Urbain, ainsi qu’un dans le parc Jeanne-Mance. À l’aide d’une boucle de détection, les fils électriques installés dans le sol détectent le passage des roues avec une précision d’environ 97 à 99%.

Eco-compteur dévoile que dans le Plateau, l’heure de pointe des cyclistes en semaine est à 8h le matin et à 17h le soir. «Dorénavant en sachant cela, les cols bleus ne vont plus forcément faire des interventions de balayage sur les pistes à ces heures-là, car il y a beaucoup de gens», indique-t-il.

Besoin de pistes plus sécuritaires

«On voit des endroits en été où il y a de la congestion sur le réseau, ce qui prouve qu’il n’y a pas assez de pistes cyclables protégées et sécuritaires, souligne Jean-François Rheault. Il y a vraiment un besoin, une pression forte et une grande demande de sécurité.»

Avec une part modale de 10 à 12% de déplacement à vélo dans le PMR, ce dernier pense que ce chiffre pourrait monter à 20% avec de meilleures infrastructures.

Marianne Giguère, conseillère de Ville et responsable des transports actifs au comité exécutif de la Ville de Montréal, est consciente que le réseau cyclable dans le PMR aurait besoin d’être sécurisé.

La piste sur la rue Saint-Urbain sera bonifiée dans les années à venir et l’axe est-ouest sur la rue Laurier doit être amélioré selon elle. Aussi, les axes nord-sud doivent être travaillés.

«Pour aller vers le nord de la ville, il n’y a rien, mis à part Berri, et Brébeuf qui est congestionné» – Marianne Giguère, conseillère de Ville à l’arrondissement du PMR.

«La Ville de Montréal souhaite atteindre la part modale de 12% de navetteurs à vélo par jour, d’ici 10 à 15 ans. Donc, le Plateau peut s’attendre à voir ses chiffres doublés. On doit alors prévoir d’offrir un espace agréable et sécuritaire pour tous ces nouveaux cyclistes», explique-t-elle.

L’hiver à vélo

Les chiffres d’Eco-compteur montrent qu’en hiver les cyclistes ne rangent pas leurs vélos: 65% des cyclistes d’hiver ont pédalé le jour le plus froid de l’hiver dernier – à -24 degrés Celsius – et plus de 70%  des cyclistes d’hiver ont pédalé lors de la plus grande tempête de neige de l’année.

«On a été surpris de voir qu’une fois que les cyclistes se lancent, ils ne s’arrêtent pas, malgré le froid et la neige», souligne Jean-François Rheault.

Avec une augmentation de 159% du nombre de cyclistes au mois de janvier et février entre les années 2015 et 2017, ce dernier avance que ce chiffre est relié au changement de culture du déneigement.

«Comme les pistes sont beaucoup mieux déneigées qu’auparavant, plus de gens y roulent. Le comptage sur les pistes cyclables est aussi un indice de qualité du travail qui y est fait. Avant les pistes n’étaient pas aussi bien déblayées que maintenant», indique-t-il.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!