Romain Schué/TC Media Une dizaine de lampadaires à Montréal-Nord vont être redécorées aux couleurs du pays d'origine de la population immigrante de l'arrondissement.

Une dizaine de lampadaires du secteur nord-est de Montréal-Nord, le plus défavorisé, va être redécorée. Des drapeaux et l’histoire des pays d’origine de la forte population immigrante de l’arrondissement y seront intégrés.

«On parle tout le temps de Montréal-Nord et de sa diversité. Mais que savons-nous exactement?», s’interroge Christian Komze, coordonnateur du projet Art de Rui, proposé par le programme de lutte contre la pauvreté et d’exclusion sociale, intitulé Revitalisation urbaine intégrée (RUI).

Pour combler «ce manque d’histoire et mieux connaître l’autre, ses origines», une dizaine de lampadaires du boulevard Rolland, entre la rue Pascal et le boulevard Maurice-Duplessis, un axe très emprunté en raison de la présence de plusieurs écoles, du parc Henri-Bourassa et de la Maison culturelle et communautaire, vont être complètement redessinés.

Un croquis de la prochaine décoration des lampadaires du boulevard Rolland,

Un croquis de la prochaine décoration des lampadaires du boulevard Rolland.

Un sentiment d’appartenance
Dès début novembre, un contenu informatif sera collé sur la première partie de ces lampadaires qui représenteront chacun le pays d’origine des nombreux immigrants de l’arrondissement. Des données géographiques et historiques concernant les premiers pas de cette population au Canada, quelques chiffres, dates clefs et personnalités marquantes issues de Montréal-Nord y apparaîtront.

«Nous voulons développer un sentiment d’appartenance, apporter aussi de la motivation aux plus jeunes. S’ils voient qu’un immigrant de leur pays a réussi, ça peut les pousser à suivre cet exemple», détaille Christian Komze, arrivé pour sa part de Yaoundé au Cameroun en 2008, qui reconnaît avoir lui-même «appris beaucoup d’éléments lors de mes recherches.»

«Il y a un vrai aspect éducatif pour tous, les enfants, les adultes, la population en général», reprend-il.

Les couleurs et le drapeau des pays sélectionnés seront également peints par des artistes de l’arrondissement et une oriflamme avec le nom de ce pays ornera le haut de l’installation.

Haïti et Italie les plus représentés
Selon une étude dévoilée par la Ville en juillet 2014, Montréal-Nord compte près de 84 000 habitants. Parmi eux, 38% sont natifs de l’étranger, soit près de 30 500 personnes. Au total, 61% des citoyens sont nés à l’extérieur du Canada ou ont au moins l’un de leurs parents dans ce cas. Haïti (31,6% des immigrés, soit 9 640 personnes) et l’Italie (13,7%, 4 185) sont les pays d’origine les plus représentés à Montréal-Nord.

Dix pays sélectionnés mais une volonté d’élargir
Pour sélectionner les pays concernés, le RUI s’est inspiré d’une récente étude de la Ville de Montréal récapitulant la population immigrante de Montréal-Nord. Haïti, Italie, Maroc, Algérie, Liban, Vietnam, El Salvador, Mexique, Côte d’Ivoire seront mentionnés, tout comme le Canada, le Québec, Montréal et le drapeau du centenaire de l’arrondissement, célébré l’an passé.

Dans les mois à venir, d’autres pays pourraient également être représentés. «C’est un projet pilote, assure Christian Komze. On aimerait élargir cette initiative, évoquer d’autres nations car il y aura forcément des frustrations et des demandes.»

L’inauguration est prévue le 3 novembre.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus