Gracieuseté/TC Média 4 entreprises montréalaise se sont démarquées sur la dizaine de candidats qui ont participer au concours.

 La Caravane régionale de l’entrepreneuriat a laissé une trace d’innovation à Montréal-Nord où 4 entreprises en démarrage ont décroché leur billet pour la finale de la première Coupe provinciale des start-ups.

Montréal-Nord a pris des allures de Silicon Valley québécoise la fin de semaine dernière, alors que 10 entreprises en démarrage parmi les plus prometteuses de la grande région métropolitaine de Montréal ont embarqué dans la Caravane régionale de l’entrepreneuriat.

«Il y avait tellement de bons, et même de très bons dossiers que nous avons opté pour quatre gagnants au lieu de trois comme c’était prévu», se félicite Monsef Derraji, le président-directeur général du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ), organisme à l’origine de cet événement.

 

Un choix réfléchi

C’était la première halte de cette Caravane qui sillonnera les quatre coins du Québec jusqu’en 2020 pour débusquer les talents de la province et les aider à démarrer leur entreprise ou à la faire prospérer.

Pour la mairesse de l’arrondissement, Christine Black, le fait que le lancement de la tournée de la CRE ait lieu à Montréal-Nord n’est pas le fruit du hasard, mais «une démonstration du dynamisme économique de notre arrondissement».

Un avis partagé par Palmina Panichella, directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie de Montréal-Nord, pour qui le territoire nord-montréalais est «un incontournable en terme de développement économique. Plus que jamais, nous avons la volonté d’être à l’écoute des besoins des jeunes entrepreneurs et de les aider dans leur parcours».

«On ne fait pas que du sirop d’érable au Québec». Patrick Eddy Dubois, gagnant de la CRE à Montréal-Nord.

Si aucune entreprise implantée dans l’arrondissement ne s’est démarquée dans ce concours, plusieurs d’entre elles sont venues bénéficier du réseautage professionnel offert par la CRE, en particulier le vendredi, où 140 personnes sont venues assister à la journée de «relations publiques» organisée au parc Aime-Léonard en marge de la compétition.

 

7 minutes

C’est le temps dont disposaient les candidats pour convaincre jury et investisseurs de la pertinence de leur projet.

«Sans les conseils des experts et des autres participants avec qui on a pratiqué la veille, je ne suis pas sûr que mon message aurait été aussi percutant», reconnait Patrick Eddy Dubois, un des lauréats retenus pour Roadbuddee, un dispositif qui empêche de texter au volant.

«La CRE a mis le doigt sur tous les défis que nous pouvons rencontrer, ajoute-t-il. Je suis certain que si d’autres jeunes entreprises avaient pu bénéficier de ce type d’aide ciblée, elles n’auraient pas fermé leurs portes».

Recherche de subventions, idées innovantes, conseils en affaire… Comme M. Dubois, les autres lauréats interrogés disent avoir tiré des «leçons concrètes» qu’ils mettront en pratique grâce à ces «trois journées courtes, mais intenses».

«J’ai déjà présenté mon concept 16 fois dans des événements semblables, mais j’ai encore beaucoup appris, en particulier sur la mise en marché de nouvelle technologie, qui est notre plus grand défi avec la recherche de financement», partage Mohammed Khalil, autre gagnant qui espère voir un prototype industriel de Procycle, son projet avant-gardiste de recyclage des déchets électroniques, sortir des laboratoires rapidement.

Deux autres lauréats se joindront à eux pour représenter Montréal lors de la finale de Coupe provinciale des start-ups, le 14 octobre prochain : Airfred et BioMD Genetics.

En attendant le grand jour, la Caravane a repris sa route. Elle s’arrêtera à Québec, en Mauricie et à Longueuil au cours des prochaines semaines.

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!