Opérationnel depuis septembre, le marché Bon Accueil de Saint-Henri continuera de distribuer un million de kg de nourriture chaque année.

Le marché Bon Accueil, une nouvelle banque alimentaire pas comme les autres, ouvrira prochainement ses portes sur l’avenue l’Archevêque.

Avec son marché de Saint-Henri, la Mission Bon Accueil dessert quelque 11 000 clients démunis provenant de tous les arrondissements de Montréal au travers de son service de dépannage alimentaire.

«15 % de nos clients viennent de Montréal-Nord», a constaté Samuel Watts, le président-directeur général de la Mission Bon Accueil.

Dès l’été prochain, ils n’auront plus à parcourir la trentaine de kilomètres qui les séparent de ce quartier du sud-ouest de l’île de Montréal pour bénéficier de ce service. «On souhaitait s’étendre à d’autres quartiers, partage M. Watts. Avec un taux de chômage deux fois plus élevé que dans le reste de Montréal et près de 30 % de familles monoparentales, Montréal-Nord est un quartier où trop de gens doivent encore faire un choix entre payer leur loyer ou manger.»

La mise en vente du bâtiment de la Société Saint-Vincent-de-Paul situé au 11624-11626, avenue l’Archevêque tombait donc à pic pour la Mission Bon Accueil qui prend le relais et poursuivra le service de dépannage alimentaire qui y est offert depuis 30 ans.

«On a assez de nourriture en surplus à Montréal pour que tout le monde mange à sa faim»,Sam Watts.

Un concept réinventé

Le marché Bon Accueil de Montréal-Nord reprendra le concept qui est testé depuis cet été à Saint-Henri; soit celui d’une banque alimentaire qui prend la forme d’une épicerie. Les membres (admissibilité en fonction des revenus) prennent rendez-vous le jour où ils souhaitent faire leurs emplettes. «Ainsi, on sait combien de personnes vont se présenter à l’avance et il n’y a plus ces grandes files qu’on a l’habitude de voir dans les autres banques alimentaires», explique M. Watts.

Comme ils le feraient chez IGA, Provigo ou Maxi, les clients peuvent ensuite déambuler à leur guise dans les allées pour remplir leur panier de course, dont la grosseur est proportionnelle à la taille du foyer à nourrir. Fruits, légumes, produits laitiers, viande, etc. «75 % des denrées offertes dans l’épicerie sont périssables», se félicite M. Watts.

Une fois leurs courses terminées les clients passent à la caisse où les articles sont scannés à des fins d’inventaire puisque tous les produits sont évidemment gratuits.

«C’est un service qui promeut la dignité de tout le monde en permettant aux clients de faire leurs épiceries comme tout le monde au lieu de recevoir une boîte de denrées quelconque», précise M. Watts, qui ne parle d’ailleurs jamais de «bénéficiaires», mais bien de «clients».

Ravalement de façade

Encore dans les paperasses relatives à la vente du bâtiment de l’avenue l’Archevêque, M. Watts affirme que «tout va bien, tout devrait être finalisés d’ici décembre».

La Mission Bon Accueil prévoit d’installer son marché sur l’étage principal de la bâtisse dont la remise en état nécessite un investissement estimé à 300 000 $. De la plomberie à l’électricité en passant par la toiture ou les briques, le bâtiment a grandement besoin d’être rénové avant l’ouverture du marché qui est prévue pour la fin de l’été 2018.

La Mission n’a pour l’instant pas de plan pour la reconversion du deuxième étage qui abrite encore l’école pour adultes Apprendre et Grandir. «Nous allons étudier les besoins de l’arrondissement plus en détail pour offrir des services en conséquence où nous avons de l’expérience, mais une chose est sûre, nous ne dédoublerons pas des services qui y existent déjà», termine M. Watts.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!