Photo gracieuseté Lors de la tournée «Adele Live Tour 2016», MDG Fog a fourni les générateurs de brouillard

Seul fabricant au Canada d’appareil générateur de brouillard, MDG Fog peut se vanter de collaborer aux tournées des plus grandes stars musicales, telles qu’Adèle, Phil Collins, Justin Timberlake et Céline Dion, pour ne nommer que ceux-là.

MDG Fog a su s’accaparer une bonne part de ce marché très niché, mais en constante évolution. «On travaille principalement avec des designers d’éclairage, car ce sont deux choses qui vont de pair. Toutefois, les besoins dans le domaine sont très variés», explique Jacques Foisy copropriétaire de l’entreprise nord-montréalaise.

En effet, les générateurs de brouillards sont utilisés dans les tournages de films et de séries, ainsi que dans les parcs d’attractions. À ce titre, les Universal studios des États-Unis et du Japon font affaires presque exclusivement avec MDG Fog depuis 2009. «Ils font appel à nous pour différentes attractions comme Lego Land, Harry Potter et Man in black. Ce sont de bons consommateurs de brouillard, car ces attractions fonctionnent plusieurs heures par jour», soulève M. Foisy.

Selon lui, c’est la durabilité de leur dispositif qui a eu raison sur le coût bas des machines concurrentes. «Aux États-Unis, ils sont souvent portés à acheter moins cher, mais la qualité ne vient pas avec. Nous on garantie cinq ans. Ça vaut les quelques milliers de dollars en investissement, ce que les Européens n’hésitent pas à débourser», souligne M. Foisy.

Fabrication québécoise

Grâce à ses deux ingénieurs employés à temps plein, MDG Fog est arrivé à développer des produits de pointe qui consomment très peu de liquide, soit le produit qui génère le brouillard, et dont la recette demeure secrète.

De plus, leurs produits sont fabriqués à 90% et plus au Québec, dont les boîtiers de métal qui sont faits à Ville St-Laurent. Les circuits électroniques sont aussi assemblés sur place. «Nous avons tenté de les faire fabriquer en Chine, mais la qualité n’y était pas», soutient M. Foisy.

«Grâce à l’électronique, il est possible de contrôler plus finement les quantités et la température afin de générer le type de brouillard voulu», explique M. Foisy.

En tout, il existe trois grands types de brouillard, dont le jet refroidi (low fog), qui demeure au sol et peut rapidement remplir une pièce jusqu’à la hauteur des genoux.

Le brouillard d’atmosphère qui est à peine visible, mais qui diffuse la lumière projetée est une des grandes forces de MDG Fog. L’entreprise a conçu l’appareil The One, utilisé sur des grandes tournées de spectacles de vedette internationales. «Nous possédons de 60 à 70% de part de marché dans ce domaine», fait valoir M. Foisy. Enfin, il y a le nuage qui est pour sa part opaque.

MDG Fog a développé 15 produits qui font partie de son catalogue, en plus de certains produits qui sont fabriqués sur mesure.

Se moderniser

L’entreprise existe depuis pas moins de 38 ans, mais c’est en 2003 que Jacques Foisy, comptable CPA, s’associe à Martin Michaud, président de MDG Fog. Avec les années, l’entreprise a doublé son chiffre d’affaires. «Ce qui fait notre force, c’est notre réseau de distribution. Nous vendons présentement dans 45 pays. Nous sommes très actifs dans les «show cases» et les festivals spécialisés à travers le monde, afin de se faire connaître», explique M. Foisy.

Le développement du marché international était un incontournable pour la croissance de l’entreprise qui exporte environ 80% de sa production. «Il y a environ six manufacturiers comme nous dans le monde. Nos gros concurrents sont des fabricants de luminaires et de projecteurs qui veulent vendre les deux services ensemble», indique M. Foisy.

Prochainement, l’entreprise modernisera sa section d’embouteillage de liquide à brouillard et mettra à jour son système informatique d’inventaire. En effet, l’entreprise a obtenu le soutien de Parcours Innovation PME Montréal, qui offre de l’accompagnement et de la formation aux PME pour solutionner des problématiques d’affaires ou améliorer leurs opérations par exemple.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!