Gracieuseté / CFQ Des bobines de fils ont notamment été déroulées et la majorité du mobilier a été fouillé et renversé.

Des individus malveillants s’en sont pris au chalet du parc Oscar qui accueille le Cercle de Fermières de Montréal-Nord. Ils ont profité des heures de fermeture pour casser des vitrines, renverser des meubles et saccager des objets, mais aucun vol n’a pour l’instant été constaté.

«C’est vraiment du vandalisme pour faire du mal», déplore Madeleine Geffard, la présidente du Cercle de Fermières (CFQ) de Montréal-Nord. En entrant dans le local de l’organisme mardi 17 avril, cette dernière a constaté que les lieux avaient été visités, vraisemblablement durant la fin de semaine précédente.

«Ils ont défoncé les portes, ils ont réussi à aller à l’étage du haut et ils ont défoncé toutes les autres portes. On a une salle où on entrepose des dons pour notre bazar et ils ont tout mis à terre, ils ont aussi brisé un radiateur. On avait deux bouteilles de mousseux non alcoolisé, ils ont dû se rendre compte qu’il n’y avait pas d’alcool et ils l’ont brassé pour asperger sur les murs. Dans la salle de tissage, ils ont cassé des vitrines, mais heureusement, ils n’ont pas touché au métier à tisser, c’est ce qui a le plus de valeur pour nous», constate Mme Geffard.

Après une première inspection des lieux, la présidente du CFQ de Montréal-Nord n’a néanmoins pas l’impression que des choses ont été volées.

«Il y a peut-être des livres qui ont été pris, mais ça m’étonnerait. Je pense qu’ils ont cherché de l’argent parce que tout ce qui a l’air de coffre ou de tirelire a été ouvert, mais on ne garde rien ici», explique Madeleine Geffard.

L’impact est surtout moral pour les membres de cet organisme qui accueille une centaine de personnes par semaine.

«On est une dizaine à ramasser les dégâts et nous sommes éberluées, désespérées. C’est désagréable et le pire ce sont les archives, ça va nous prendre une bonne semaine pour remettre en ordre tout ce qu’on a fait de 1972 à aujourd’hui», regrette la présidente.

Une plainte a été déposée au SPVM et des employés de l’arrondissement sont aussi venus constater les dégâts. Un système temporaire a été installé pour barrer l’entrée du chalet.

La mairesse condamne
L’arrondissement estime que toutes les réparations seront réalisées d’ici le 27 avril pour une reprise normale des activités. La mairesse Christine Black apporte son soutien à l’organisme et dénonce cet acte.

«C’est une situation qu’on déplore, c’est inacceptable que des gens s’en prennent à des installations de l’arrondissement. En plus, ils se sont attaqués à un organisme qui aide la population de Montréal Nord», condamne Mme Black.

Cette dernière assure néanmoins qu’il n’y a pas de quoi s’inquiéter pour la sécurité dans l’arrondissement.

«C’est questionnant, mais on veut rassurer les citoyens, c’est circonstanciel. On va collaborer avec le SPVM pour comprendre ce qui s’est passé et réfléchir à nos éléments de sécurité», précise la mairesse.

Un autre chalet vandalisé
Durant cette même fin de semaine du 15 avril, un deuxième chalet de parc a été vandalisé dans l’arrondissement. Il s’agit de celui du parc Ottawa situé à proximité du parc Oscar, où est hébergé le Cercle de Fermières. L’arrondissement a précisé que pour l’instant il n’y avait pas de certitude sur un éventuel lien entre ces deux actes de vandalisme, malgré des circonstances similaires. Deux enquêtes sont en cours au sein du poste de quartier du SPVM.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!