Photo TC Media - Josie Desmarais

Le ministre des Transports du Québec, André Fortin a dévoilé les détails de l’investissement et des travaux du Service rapide par bus (SRB) qui sera mis en place sur Pie-IX en 2022. Ce projet annonce toutefois quatre années pénibles pour les résidents du secteur.

Neuf ans après la première annonce du SRB Pie-IX, les appels d’offres vont enfin être lancés dans ce grand projet de ligne d’autobus rapide qui reliera le quartier Hochelaga-Maisonneuve à la rive nord. Le ministre Fortin a dévoilé un investissement de 393,8 M$ vendredi 1er juin à Montréal-Nord et évoque un début des travaux pour septembre ou octobre 2018.

«C’est sûr que ce sont des projets de longue haleine. […] Cela a pris un certain temps, mais on arrive aujourd’hui à une solution qui est très acceptable pour tout le monde et qui est un investissement significatif pour améliorer la mobilité», se félicite André Fortin.

De cette somme, 364,2 M$ vont servir à la réalisation de l’infrastructure et 29,6 M$ seront utilisés pour l’acquisition d’autobus dédiés à ce SRB pour les sociétés de transport de Montréal (STM) et de Laval (STL).

Le ministre des Transports a fait cette annonce en compagnie de représentants des villes de Montréal et de Laval, des élus de l’arrondissement et de la députée de Bourassa-Sauvé, Rita de Santis. Ils ont unanimement salué cette annonce et l’impact qu’aura ce service sur les usagers du transport collectif.

«On estime que le SRB pourrait permettre de réduire le temps de trajet entre Henri-Bourassa et Pierre de Coubertin de 10 à 15 minutes, ce qui représente une heure par semaine. Le trafic sera aussi à un niveau comparable à celui du métro», souligne notamment Mme de Santis.

D’autres investissements
Dans le cadre de ce chantier du SRB, la Ville de Montréal et le ministère des Transports se sont entendus pour que les travaux de remise à niveau des infrastructures routières soient réalisés conjointement afin de limiter l’impact sur la population. L’administration municipale évoque un montant de 130 M$ sur le boulevard Pie-IX.

Par ailleurs, la reconstruction du pont Pie-IX sera aussi intégrée à ce projet majeur et devrait être également terminée en 2022. Le ministre Fortin a annoncé un investissement supplémentaire qui sera supérieur à 100 M$ et estime que cette réfection majeure pourrait démarrer dans un an. Le tablier du pont Pie-IX sera remplacé, quatre voies seront aménagées en direction de Montréal – dont une réservée au SRB – et deux voies seront ouvertes vers Laval. En direction nord, le SRB aura la priorité sur les automobilistes afin d’assurer une fluidité du trafic.

Inquiétudes

Le SRB est globalement salué par les élus, mais les quatre années de travaux qui s’annoncent impliquent aussi quelques inquiétudes pour les résidents et commerçants.

«C’est sûr qu’il va y avoir un impact, mais c’est des travaux qui sont nécessaires. Le gain à long terme est beaucoup plus important que les impacts à court terme», fait valoir André Fortin, qui souligne également que des mesures seront mises en place pour alléger ces nuisances.

Christine Black, la mairesse de Montréal-Nord s’était d’ailleurs inquiétée de cet enjeu et avait interpellé Valérie Plante à ce sujet lors d’une séance du conseil municipal pour réclamer un soutien financier pour le milieu économique.

«J’encourage tout le monde à venir acheter à Montréal-Nord, car nos commerçants auront besoin d’aide durant tous ces travaux. On attend toujours la réponse de la Ville de Montréal par rapport au soutien aux commerçants, on surveille le dossier de près», précise Mme Black.

De son côté, l’administration municipale assure aussi que des mesures seront prises durant les quatre années de ce grand chantier.

«Il y aura des comités de bon voisinage pour faire en sorte que dans la planification des travaux, l’impact sur les riverains soit considéré. Les commerçants sont déjà en dialogue avec le bureau du SRB Pie-IX pour assurer l’accès à leur commerce et l’approvisionnement», promet Éric Alan Caldwell, responsable du transport au comité exécutif de la Ville de Montréal.

Un service à compléter
Le SRB va permettre d’améliorer le service entre le nord et le sud de Montréal, mais reste situé à l’ouest de l’arrondissement. Les élus du secteur pointent la nécessité de compléter cette offre pour la rendre optimale dès la mise en service en 2022.

«C’est sûr que d’autres investissements sont souhaités, mais les transports collectifs sont toujours en évolution, il y aura toujours des projets», espère Rita de Santis qui plaide notamment pour la création d’autres services rapides depuis les futures stations de la ligne bleue vers le nord.

«L’est demeure toujours une préoccupation pour nous. On a eu quelques réflexions entre élus. On prend la bouchée étape par étape, le SRB c’est réglé et on va pouvoir se lancer vers d’autres défis qu’on a dans l’arrondissement», annonce Christine Black.

Les chiffres du SRB

  • 11 km de voies réservées
  • 17 stations dont 15 à Montréal
  • Un projet à 393,8 M$
  • Début des travaux en 2018
  • Mise en service prévue en 2022

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!