Google Maps Une piste cyclable en site propre séparée par un terre-plein verdi sera aménagée sur le boulevard Industriel.

L’arrondissement a dévoilé en début d’année un plan majeur pour le boulevard Industriel avec notamment l’aménagement d’une piste cyclable. Des professionnels du secteur s’y opposent farouchement, mais la mairesse Christine Black continue de défendre ce projet.

Ce réaménagement estimé à près de 15 M$ comprendra la réfection de la chaussée, de nouveaux trottoirs, une piste cyclable en site propre et du verdissement de cette voie jusqu’ici entièrement bétonnée. Si les appels d’offres n’ont pas encore été lancés, la mairie d’arrondissement espère mettre ce projet en marche dès la fin de l’été ou le début de l’automne pour le conclure au plus tard au printemps 2019.

Seulement, quelques entrepreneurs du secteur s’organisent pour essayer de bloquer cette transformation. Ils estiment qu’une piste cyclable n’est pas justifiée à cet endroit et déplorent la réduction de la chaussée. Même si le boulevard Industriel ne comprend théoriquement qu’une voie dans chaque direction, en raison de sa largeur, plusieurs professionnels ont longtemps bénéficié du laxisme d’anciennes administrations pour l’utiliser comme une route à doubles voies ou pour stationner sur le bas-côté. La piste cyclable projetée viendra occuper ces espaces en plus de terre-pleins verdis qui la sépareront des axes de circulation automobile.

«J’ai de gros camions, ils ont déjà de la misère à rentrer chez nous. Si on diminue la voie d’accès, ça va être encore pire. En plus, il y a toujours des camions de transport, d’incendie ou des véhicules d’urgence qui passent sur Industriel. C’est dangereux pour les cyclistes et ça va créer plus de trafic», pense Donato Rinaldi, propriétaire du garage Jack Auto.

La mairesse de Montréal-Nord défend elle une nécessité d’apaiser la circulation dans ce secteur.

«L’idée est de créer un boulevard plus dynamique, agréable et sécuritaire qu’actuellement. […] C’est un projet qui va faire une différence et on veut vraiment aller de l’avant», insiste Christine Black.

Guerre de chiffres
Appuyé dans sa contestation par le Regroupement des industriels de Montréal-Nord, M. Rinaldi est prêt à entamer un processus judiciaire face à ce plan de réfection qu’il juge illégal. Il assure avoir déjà reçu l’appui de 75 entreprises dans le secteur du boulevard Industriel qui ont signé une injonction.

«La sécurité va être affectée et notre futur va être affecté. Tu ne peux pas faire des choses de cette grandeur et ne pas nous en parler», s’insurge-t-il.

De son côté l’arrondissement se dit sûr de la légalité de son processus et rétorque qu’aucun ingénieur ne validera une circulation sur deux fois deux voies comme réclamée par l’entrepreneur.

Néanmoins, même si la mairesse assure que le projet a souvent été publiquement évoqué ces dernières années, elle reconnaît que le processus de consultation des entrepreneurs n’a pas été idéal.

«On aurait probablement pu aller plus loin dans la consultation. On apprend aussi à faire des consultations à Montréal-Nord et en même temps on fait les efforts pour qu’ils aient les informations et qu’ils soient entendus», précise Christine Black.

L’arrondissement a depuis organisé des rencontres publiques et particulières afin de traiter certains cas problématiques. Malgré l’annonce de 75 opposants, Mme Black assure quant à elle que 95 % des dossiers ont déjà été réglés.

Un lien cyclable entre plusieurs arrondissements
Avec le début des travaux du SRB Pie-IX à l’automne, l’arrondissement de Montréal-Nord souhaite aller vite de l’avant avec son projet de réaménagement du boulevard industriel pour éviter le chevauchement des chantiers. De plus, la mairesse Christine Black défend la nécessité d’installer cette piste cyclable.

Elle précise que des discussions sont en cours avec les arrondissements de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension et Ahuntsic-Cartierville pour relier ce futur lien avec le parc Frédéric-Back et ainsi désenclaver l’arrondissement.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!