FELIX O.J. FOURNIER TC MEDIA MTL La mairesse de Montréal-Nord Christine Black persiste et signe : le chien ayant blessé six personnes en août dernier sera euthanasié.

L’avocate Anne-France Goldwater et ses collègues ont adressé une demande à l’arrondissement de Montréal-Nord, lui sommant de ne pas euthanasier le chien qui a blessé six personnes en août dernier. L’administration municipale a répondu par la négative à la demande du cabinet d’avocats.

«Nous allons maintenir l’euthanasie, car nous priorisons l’humain, et ce chien est dangereux», explique Christine Black, mairesse de Montréal-Nord.

Elle déplore notamment l’insistance du cabinet juridique Goldwater Dubé pour obtenir une réponse à sa requête.

«Certaines formes de pression ont été effectuées, affirme Christine Black. Le cabinet Goldwater a appelé mon bureau tous les jours pendant une semaine pour savoir ce qu’il en était de notre réponse.»

La mairesse de Montréal-Nord confirme donc les informations révélées par TVA ce mardi, selon lesquelles Me Goldwater et des collègues feraient des pieds et des mains pour empêcher l’euthanasie de l’animal.

Dans une lettre rédigée en anglais, en date du 7 septembre, que le Guide de Montréal-Nord a pu se procurer, Me Goldwater demande à l’arrondissement de livrer l’animal à l’avocate Chantal Phan, supposée experte en comportement canin, pour qu’elle puisse emmener le chien dans un centre spécialisé afin d’en faire évaluer son comportement.

Le Guide de Montréal-Nord s’est également procuré la lettre de réponse de Christine Black à Anne-France Goldwater. Dans cette lettre, la mairesse indique que l’arrondissement «maintient sa décision d’ordonner l’euthanasie du chien», et qu’il refuse de «confier ce chien dans quelque but que ce soit».

Pour rappel, Montréal-Nord avait pris cet ordre d’euthanasie le 22 août dernier, suite à l’attaque du chien ayant blessé six personnes dont deux gravement. Pour l’heure, l’animal est toujours gardé par la SPCA, le temps que le Service de police de la ville de Montréal (SPVM) poursuive des expertises supplémentaires en vue de son enquête.

«On continue de l’héberger dans nos locaux jusqu’à temps que nous recevions un ordre officiel d’euthanasier», explique Anita Kapuscinska, directrice des communications de la SPCA.

Pas une première pour Anne-France Goldwater
L’avocate, très présente sur le plan médiatique, est déjà montée au créneau à plusieurs reprises sur la question animale, notamment avec son opposition à l’ancienne réglementation Coderre, qui visait à interdire les pitbulls sur l’île de Montréal. Malgré ce passif, Christine black se dit toutefois «très étonnée», de la démarche de l’avocate.

«Je trouve que c’est beaucoup d’efforts et d’argent à investir pour défendre un chien qui, rappelons-le, a blessé six personnes», souligne-t-elle.

Contacté, le cabinet Goldwater, Dubé n’a pas donné suite à nos requêtes.

 

 

 

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!