Youri Nabbad Le Marché Bon Accueil ouvrira début mars.

Si tout se passe comme prévu, l’épicerie gratuite de Montréal-Nord pourra servir ses premiers clients dans quatre mois.

Initialement, le Marché Bon Accueil devait ouvrir ses portes en septembre 2018, mais son inauguration a été repoussée, faute de local.

«Celui qui était prévu au départ était trop petit», explique Samuel Watts, président de la Mission Bon Accueil, l’organisme qui chapeaute le projet.

Ce dernier a toutefois réussi a dénicher un nouveau toit,  boulevard Henri-Bourassa Est, qui promet de pouvoir mieux répondre aux besoins des citoyens de l’arrondissement.

« Cet espace nous donne l’occasion de servir les gens d’une façon qui reflète nos valeurs, affirme M.Watts. Il nous fallait un grand local pour entreposer nos stocks, car la demande est là à Montréal-Nord. »

Le marché, qui prend la forme d’une épicerie alimentaire gratuite pour les plus démunis, sera d’abord ouverte deux jours par semaine, mais à terme, les heures d’ouverture pourraient doubler.

De la nourriture et de la dignité
La Mission Bon Accueil, qui compte déjà une succursale du genre dans le quartier Saint-Henri, affirme vouloir «donner de la dignité» aux personnes qui fréquentent ses établissements.

«On cherche à leur offrir une véritable expérience de marché, plutôt que faire une distribution de denrée, explique M. Watts. Nous souhaitons que ces personnes soient mis à la même enseigne que tout le monde.»

Les gens peuvent venir y magasiner comme tout le monde, en remplissant leur panier et en passant à la caisse, où ils balaient leurs articles gratuits à des fins d’inventaire.

Si une personne souhaite venir faire ses emplettes régulièrement au Marché Bon accueil, il lui faudra une carte de membre émise en fonction de ses revenus et une preuve de résidence à Montréal. Cependant, Samuel Watts l’assure, une personne dans le besoin ne sera jamais exclue.

«On ne refusera jamais quelqu’un qui vient au marché et qui nous dit « J’ai faim ». On fera notre possible pour lui donner quelque chose dans la journée.»

L’épicerie a développé son propre système de gestion des stocks, qui lui permet de savoir quels aliments doivent être mis à disposition des bénéficiaires en priorité, avant date de péremption.

«Souvent, les gens nous demandent si nous avons assez de nourriture, raconte le président. Rassurez-vous, nous avons assez de stock pour nourrir convenablement tous ceux qui viennent nous voir.»

L’établissement sera situé au 5095, boulevard Henri-Bourassa Est.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!