Archives TC Média Denis Coderre, aux côtés de l'ex-maire de Montréal-Nord (à sa gauche) Gilles Deguire, accompagné par la nouvelle mairesse par intérim (à droite de la photo), Chantal Rossi.

La nouvelle de la démission de Gilles Deguire à la mairie de Montréal-Nord ce jeudi a ébranlé à la fois les élus de l’arrondissement, mais également certains de ses opposants qui ne s’attendaient pas à cette nouvelle.

«C’est une journée triste pour les élus, les employés de Montréal-Nord mais également pour l’ensemble de la population», assure Monica Ricourt, conseillère d’arrondissement.

Un sentiment partagé par Jean-Marc Gibeau, conseiller de la Ville. «On est secoué, ébranlé, assure-t-il. J’ai vu M. Deguire avant les Fêtes et il n’y avait aucun indice, aucune réaction anormale qui aurait pu me mettre sur une telle piste. On ne connaît pas du tout l’histoire, on est dans l’attente.»

Alors qu’un conseil d’arrondissement doit se tenir lundi 11 janvier, avec à sa tête Chantal Rossi, mairesse par intérim, Monica Ricourt tient à calmer le jeu.

«Il faut prendre le temps d’assimiler la nouvelle. Nous avons beaucoup de projets pour 2016. Montréal-Nord est un arrondissement qui bouge. Il faut continuer à avancer du mieux que l’on peut. On a ce devoir d’offrir les meilleurs services possibles à nos citoyens.»

«Nous devons tourner la page et repartir de l’avant, confirme M. Gibeau. Même si nous n’avons rien vu venir, nous n’avons pas le choix.»

«Il y a anguille sous roche»
Candidat face à Gilles Deguire en 2013 et ex-policier tout comme M. Deguire, Guy Ryan se montre lui-aussi très surpris. «Quel étonnement, clame le fils de l’ex-maire de Montréal-Nord, Yves Ryan, durant 38 ans (1963-2001). Rien ne laissait présager une telle nouvelle de mon côté.»

«Mais d’après mon expérience, on ne démissionne pas si rapidement. Cela doit être gros. Il y a anguille sous roche», imagine M. Ryan qui n’exclut pas de se présenter à nouveau à la mairie de l’arrondissement et qui réserve sa réponse «sous deux mois».

«Il n’aura pas marqué Montréal-Nord»
Porte-parole de l’organisme communautaire Montréal-Nord Republik, Will Prosper se montre plus critique envers les actions de Gilles Deguire depuis sa nomination en 2009.

«À part avec la grande roue (inaugurée en août dernier à l’occasion des festivités du centaine de l’arrondissement), il n’aura pas marqué Montréal-Nord. Il a plutôt laissé une trace indéfectible de son manque de connaissance de la population et de son souhait de ne soutenir qu’une petite partie des habitants vers la gentrification.»

«Il n’y a pas eu d’actions concrètes pour résoudre les problèmes de pauvreté et de profilage racial qui sont toujours criants. Mme Rossi va-t-elle changer les choses ? Je n’y crois pas. Cela fait trop longtemps qu’elle soutient M. Deguire.»

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!