Le groupe citoyen Sauvons l’Anse-à-l’Orme craint qu’un site de dépôt des travaux publics de l’arrondissement de Pierrefonds–Roxboro contamine un cours d’eau avec des résidus qui dégagent «une forte odeur d’hydrocarbures».

«Si des produits toxiques polluent jusqu’à la rivière des Prairies, on veut que le ministère de l’Environnement force l’arrondissement à prendre des actions pour changer la situation», explique Don Hobus qui a signé la lettre envoyée le 3 août au gouvernement.

Le site de dépôt est situé sur un terrain adjacent à la caserne 59 sur le boulevard de Pierrefonds et près de l’écoterritoire de l’Anse-à-l’Orme. Lors de son passage le 13 août dernier, TC Media a constaté la présence d’un tas d’asphalte, de béton et de pierre d’environ quatre mètres de haut et de huit mètres de long.

Selon M. Hobus, il n’y a aucune mesure qui empêche des contaminants de se retrouver dans les cours d’eau avoisinants de l’écoterritoire, qui se déversent dans la rivière des Prairies, lors des averses de pluie.

Le ministère de l’Environnement a indiqué lundi vouloir rapidement faire une inspection sur le site. «Si des manquements à la Loi sur la qualité de l’environnement et à ses règlements sont constatés, des correctifs seront demandés», mentionne Lucie Tétreault, responsable des communications.

Pierrefonds–Roxboro utilise ce terrain pour déposer la neige l’hiver et les matières retirées lors de travaux d’excavation qui seront éventuellement réutilisées.

Les matières ne sont pas analysées avant d’être déposées sur le site des travaux publics. Selon la porte-parole, Johanne Palladini, la terre qui vient de la rue et de terrains privés est seulement analysée une ou deux fois par année avant que l’arrondissement en dispose pour d’autres usages. Elle assure que des correctifs seront apportés au besoin.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!