Photo Nafi Alibert/TC Media Nicole Léger est convaincue que Jean-Martin-Aussant est le meilleur choix pour s’assurer que PAT reste « un château fort péquiste».

Nicole Léger soutient la candidature de Jean-Martin et souhaite le voir prendre son flambeau en devenant le nouveau député du Pointe-aux-Trembles(PAT) le 1er octobre prochain.

L’exécutif du Parti Québécois (PQ) à PAT vient d’officialiser son appui à Jean-Martin Aussant lors d’une conférence de presse tenue ce vendredi matin au Centre Sainte-Germaine-Cousin.

«Le vice-président, le secrétaire, le trésorier, le représentant Jeune et cinq des six conseillers font tous le choix pour Jean-Martin Aussant », a déclaré Mme Léger en spécifiant que le président du PQ de PAT, Jean Paul Dahm, devait quant à lui rester neutre pour préparer l’investiture qui est confirmée pour le 15 avril prochain.

Place à la démocratie

Pour remporter cette course à l’investiture, M. Aussant devra convaincre les membres du parti qu’il est un meilleur candidat que Maxime Laporte, le président de la Société Saint-Jean-Baptiste, pour représenter les couleurs du parti aux prochaines élections. Une rivalité que Mme Léger perçoit comme un gage de saine démocratie.

«À la Coallition Avenir Québec (CAQ), c’est le chef qui décide de son candidat, chez nous ce sont les membres», a-t-elle glissé en pointant François Legault du doigt. «Certains auraient préféré qu’il n’y ait qu’un candidat pour ne pas faire de chicane. Je répète que ce n’est pas de la chicane que de débattre et de choisir le ou la meilleure».

De son côté, Maxime Laporte ne s’est pas dit surpris de cet appui qui était selon lui déjà dans l’air. Sa réaction fait par ailleurs écho aux propos de Mme Léger. «Cette investiture n’est pas synonyme de division ou de déchirure, prévient-il, c’est plutôt l’occasion de l’engouement, de mobiliser nos membres et de préparer l’élection», corrige le candidat qui y voit surtout une belle opportunité de faire parler de Pointe-aux-Trembles.

Préserver le château fort péquiste

Mme Léger est députée depuis 22 ans à PAT, une circonscription remportée par le PQ depuis la fin des années 80. Jugeant que l’annonce de la participation de M. Laporte à cette investiture est «arrivée comme un cheveu sur la soupe», elle a reconnu qu’il avait «de belles qualités» certes, mais  «pour moi ce n’est pas comparable avec Jean-Martin pour les besoins du comté».

La députée sortante s’est montrée tout aussi confiante de voir son parti remporter les élections sur la CAQ qui a fait de Chantal Rouleau son candidat vedette pour ravir la circonscription de PAT. «La CAQ ne rentrera pas au bout de lÎle de Montréal», a-t-elle martelé. «Que ce soit Chantal Rouleau ou une autre candidate, il y aura la lutte qu’il faudra […] Mais il va falloir quand même travailler, car on voit que la CAQ a pris la tête dans les derniers sondages.»

Présent aux côtés de Mme Léger à la conférence de presse, Jean-Martin Aussant a dit avoir hâte de mettre son expérience en politique et en économie au service de PAT, un secteur «qui a ses défis», mais aussi «un potentiel fantastique de développement».

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!