Anie Beaudoin L’embarquement se fait au quai du parc Marcel-Léger, où se trouve également le voile-aviron La Montréalaise, construit en 2016.

Au quai depuis la fin du mois de juillet derrière la Maison Beaudry, vous remarquerez peut-être un bateau à deux voiles de 25 pieds à l’allure particulière. Construit à l’aide de citoyens lors du chantier naval organisé en juin à la Place du Village de la Pointe-aux-Trembles, l’embarcation porte dorénavant le nom Le Pointelier, et attend les plaisanciers désireux de s’initier au voile-aviron.

« On crée des bateaux qui sont faciles à construire, et facile à naviguer, explique Yves Plante, président de l’organisme Jeunes Marins Urbains. Tout le monde est invité à participer. L’objectif, c’est d’initier les gens, et d’utiliser le pouvoir rassembleur de la construction pour créer des rapprochements. Tout le monde jase, les profils sont extrêmement variés. »

Plus d’une vingtaine de participants ont contribué cet été à l’assemblage du Pointelier, dont les pièces ont été préparées durant l’hiver dans un FabLab de Rivière-des-Prairies avec du bois de frêne abattu à cause de l’agrile. « La majorité des participants venaient de Pointe-aux-Trembles cette année, selon le capitaine Plante. On a senti un véritable attachement à l’eau ici, et l’Arrondissement a été accueillant, en nous laissant utiliser la maison Beaudry et en contribuant financièrement pour le chantier naval. On a choisi de se développer ici. »

S’initier à la navigation

L’organisme offre maintenant des sorties de 2,3 ou 4 heures, en plus de formation plus poussées de 2 jours. « Toute la formation se fait sur une base de donner au suivant : je te montre un nœud, et tu le montres à l’autre, c’est ça l’esprit », explique Yves Plante.

« C’était écoeurant papa! », a lancé le jeune Lévi, 12 ans, à son père après avoir eu l’occasion de tenir la barre, lors d’une sortie à laquelle a participé notre journaliste. Profitant d’un bon vent, les marins en herbes ont filé à vive allure et n’ont pas eu à sortir l’aviron.

Suite au succès du projet-pilote du chantier naval de quartier, l’organisme prévoit récidiver dans les prochaines années.  « Ce qu’on aimerait, c’est aussi construire dans différents arrondissements, mais naviguer ici. Ça fera venir les gens à Pointe-aux-Trembles! », espère Yves Plante.

Les prix varient en fonction de l’âge et de la durée de l’expédition en mer. Vous pouvez également devenir « membre navigateur » de Jeunes marins urbains, au coût de 100$, et ainsi profiter de sorties à volonté pour l’été. Les « membres marins » se voient quant à eux offrir quatre heures de navigation pour un tarif de 30$. Dans les deux cas, vous pourrez participer à la vie démocratique de l’organisme. Les enfants de moins de 18 ans peuvent devenir membre junior gratuitement.

Les sorties sont offertes du jeudi au dimanche, jusqu’au 16 septembre. Tous les détails sur le site jeunesmarinsurbains.org

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!