Samantha Velandia/TC Media Les parents réclament la reconfiguration de la rue qu’ils décrivent comme étant «dangereuse» en raison du manque de visibilité et du nombre de voitures qui l’empruntent quotidiennement.

L’arrondissement a installé des balises et tracé à nouveau des traverses piétonnes afin de diminuer le trafic sur la rue Forsyth, une voie résidentielle empruntée quotidiennement par plus de 2400 véhicules. Or, les riverains, qui se plaignent de l’excès de vitesse et le non-respect du code de la route depuis des mois, jugent que les mesures mises en place par l’arrondissement sont nettement «inefficaces.»

Selon les chiffres fournis par l’administration, près de 2450 véhicules empruntent cette voie entre la rue Robert-Chevalier et la 32e Avenue pour éviter les feux de circulation de la rue Sherbrooke.

Une pétition signée par près de 200 personnes a d’ailleurs été déposée au mois de juin auprès des élus afin que ces derniers agissent dans ce dossier.

«Nous savons qu’il y a un grave problème de circulation dans ce secteur et pour y remédier nous avons réalisé une intervention d’urgence», explique Suzanne Décarie, conseillère responsable du dossier.

Des mesures insuffisantes
Les mesures entreprises par l’arrondissement sont jugées insuffisantes par les parents d’enfants qui fréquentent la garderie La flûte enchantée, ayant pignon sur la rue Forsyth. On craint un accident imminent si des mesures supplémentaires ne sont pas mises de l’avant.

«Ce sont des mesures qui avaient déjà été entreprises par l’arrondissement dans le passé et qui se sont révélées inutiles. Nous souhaitons que des moyens efficaces et permanents soient mis en place afin d’assurer la sécurité de nos enfants et nous l’avons fait savoir à l’arrondissement qui a fait la sourde oreille dans ce dossier», tempête Maxime Gagnon, père de famille et auteur de la pétition.

Les parents réclament la reconfiguration de la rue qu’ils décrivent comme étant «dangereuse» en raison du manque de visibilité et du nombre de voitures qui l’empruntent quotidiennement.

Ils réclament des dos-d’âne, des saillies de trottoir et même des feux de circulation.

«Les gens roulent tellement vite et sont tellement pas conscients de leur entourage, qu’il faut être très vigilants quand on veut traverser la rue. Nous avons failli avoir un accident très grave l’autre jour lorsque je suis allé chercher mes deux petites filles car un automobiliste a omis de faire son arrêt et qu’en plus, il roulait au-dessous des limites de vitesse», raconte M. Gagnon.

Rappelons que cette intersection avait fait l’objet d’une pétition semblable en 2013 en raison des nombreux accidents survenus au cours des dernières années.

Le fort débit de circulation en cause
Forsyth/Robert Chevalier
Suzanne Décarie, explique qu’une étude mené par l’arrondissement au mois de juillet dernier, a permis d’établir que c’est le fort débit de circulation qu’elle qualifie «d’anormal», plutôt qui la vitesse qui est problématique.

«Nous faisons présentement des analyses afin de trouver une façon de dissuader les automobilistes à emprunter cette rue.»

Un réaménagement de la rue sera donc à prévoir éventuellement selon la conseillère.

«Nous ne voulons pas déplacer le problème, alors nous avons demandé à nos équipes d’urbanisme de se pencher sur la question et de nous revenir avec une réponse dans les meilleurs délais».

En ce qui concerne les feux de circulation à l’intersection de la rue Forsyth et du boulevard du Tricentenaire, elle explique qu’un contrat a été octroyé par la ville-centre et qu’ils devraient être installés d’ici l’année prochaine.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!