La Chambre de commerce de l’Est de Montréal (CCEM) et Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles vont collaborer pour une étude sur le potentiel d’installation d’un hôtel et d’un centre de congrès dans l’arrondissement.

Les élus viennent d’accorder une contribution de près de 25 000 $ à la CCEM pour qu’elle supervise cette étude qui sera réalisée durant l’été pour une livraison en septembre. Ce travail a été confié à la firme Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT) et les différents partenaires doivent se rencontrer dans les prochains jours pour expliquer la démarche et clarifier les attentes de l’administration municipale.

L’idée d’une infrastructure hôtelière et d’un centre de congrès à RDP-PAT découle directement d’une autre étude menée fin 2016 par Lemay Stratégies (qui a depuis été achetée par RCGT) sur le potentiel récréotouristique du territoire. Parmi les recommandations du document final, cette entreprise de conseils qualifiait ce besoin de prioritaire.

«La demande pour un centre de congrès périphérique de taille intermédiaire à Montréal est bien présente et un tel projet desservirait également les nombreuses entreprises déjà présentes dans le secteur. Pour être desservi adéquatement, un centre de congrès devrait probablement être jumelé à un hôtel d’un minimum de 120 à 150 chambres», soulignait l’étude.

Actuellement, le territoire compte deux établissements sur la rue Sherbrooke à proximité du boulevard du Tricentenaire et un motel dans le secteur du Bout-de-l’île. Ces trois infrastructures n’offrent qu’une capacité moyenne d’environ 60-70 chambres.

La mairesse Chantal Rouleau soutient cette étude et plaide pour une mise en valeur des ressources de l’arrondissement.

«On est la pointe de l’île avec beaucoup de verdure, bordée par le fleuve et la rivière. Il y a tout un potentiel récréotouristique pour nous qui est aussi un potentiel économique» – Chantal Rouleau, mairesse de RDP-PAT

Par ailleurs, les essais d’une navette fluviale avec le Vieux-Port de Montréal donnent des arguments touristiques supplémentaires à la pointe de l’île. Si elle assure ne pas avoir d’a priori sur cette éventuelle construction, la mairesse pointe toutefois un manque sur son territoire.

«Il y a un manque évident d’infrastructure hôtelière […] pour accueillir des gens qui sont en congrès ou des gens qui viennent profiter des activités du territoire. Souvent, on a des tournois de hockey ou des activités d’ordre international et les gens doivent se réfugier ailleurs. Il doivent aller à l’extérieur de Montréal ou vers le centre-ville», poursuit Mme Rouleau.

Un pôle pour l’est
L’arrondissement précise qu’il a confié la supervision de l’étude à la CCEM en raison de sa connaissance du territoire et de son rayonnement dans l’ensemble de l’est de Montréal.

La mission principale sera d’analyser s’il y a de la place pour bâtir une telle infrastructure à RDP-PAT et si elle peut être rentable. L’ambition serait d’en faire un pôle d’accueil pour les clientèles touristique et d’affaire qui séjourneront dans l’est de Montréal.

Si l’étude est financée à 100 % par l’administration, cet hôtel et centre des congrès devra être développé dans le cadre d’un projet privé. Ni l’arrondissement de RDP-PAT ni la Ville de Montréal n’ont l’intention de s’engager financièrement dans la concrétisation de cette infrastructure.

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!