Photo gracieuseté La ligue Powerball de Rivière-des-Prairies célèbre ses 10 ans d'existence.

Chaque soir, en plus des weekends, environ 300 joueurs de hockey balle transitent vers le centre intérieur de la ligue Powerball de Rivière-des-Prairies, qui fête ses 10 ans, pour s’adonner à ce sport qui constitue pour eux une véritable passion.

Sport accessible et peu coûteux  inspiré de notre sport national, le hockey balle a connu un véritable engouement au cours des dernières années et la ligue Powerball de Rivière-des-Prairies en est un témoin privilégié.

Ligue fondée il y a 10 ans par Ralph D’Iorio et Mathieu Riel, le nombre de joueurs est passé de 50 à un peu plus de 2000 joueurs et joueuses. De plus, le hockey balle amateur attire de plus en plus de filles. «Sur les 170 équipes que nous avons formées, il y en a 40 qui sont féminines. Nous avons aussi des équipes mixtes, une catégorie bien représentée au niveau provincial», explique Ralph D’Iorio, copropriétaire.

Tous ces joueurs proviennent de l’Île de Montréal, mais aussi de la Rive-Nord. «Nous avons des joueurs qui viennent même de Joliette pour jouer dans la ligue Powerball», ajoute M. D’Iorio.

Investissements et encadrement

Afin d’améliorer les conditions de jeu et satisfaire la demande, les cofondateurs ont décidé d’investir avec deux autres partenaires pour de nouvelles installations il y a cinq ans. En tout, un peu plus  de 1 M$ ont été investis. M. D’Iorio, qui a grandi à Rivières-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, trouvait important de rester dans le même secteur.

«Nous avons loué un vieux local et nous avons tout fait refaire: retiré les poutres, refait la structure, réparé les fondations… Nous avons fait installer deux surfaces avec bandes, dont une en glace synthétique», souligne M. D’Iorio.

Tout a été pensé: tableau d’affichage, musique pour l’animation et même caméra pour visionner les reprises. De plus, une cinquantaine d’employés à temps partiel travaillent au centre, dont des arbitres et des marqueurs officiels.

Pour les copropriétaires, il fallait bien encadrer la pratique de jeu, car le niveau d’intensité peut rapidement augmenter et laisser place à des empoignades, voire des bagarres. L’arbitre Jean-François Ballard, qui est là depuis le début, peut en témoigner. «Dans certains tournois à l’extérieur, j’ai déjà assisté à des batailles générales. Ça demeure très compétitif et parfois ça peut mal tourner, déplore-t-il. Ça reste que c’est du hockey».

En 2012, les gestionnaires ont aussi acquis la ligue Dek Hockey Rive-Sud, formée d’environ 150 équipes, pour assurer le maintien de cette ligue et faire profiter de leur expertise.

Temple de la renommée

À l’occasion des 10 ans de la ligue Powerball, on a créé un temple de la renommée dans lequel l’arbitre Jean-François Ballard a été intronisé. Selon l’estimation de la Ligue, il aurait arbitré environ 5000 parties.

D’autres joueurs «vétérans» de la ligue Powerball ont aussi été honorés, soit Sébastien Deslauriers, Mario Gallant et Simon Campagnoli.

«On essaie d’innover pour assurer la pérennité de la ligue. On est aussi très rigoureux dans les pointages et on s’assure d’un bon encadrement lors des parties», soutient M. D’Iorio. La Ligue compte également sur un comité de discipline.

Performances au petit écran

D’année en année, la ligue Powerball envoie une des plus grandes délégations au tournoi provincial de hockey balle. Ce tournoi est d’ailleurs télédiffusé sur la chaîne RDS dans la série HockeyQc., animée par Emmanuel Auger depuis six ans. Ce dernier sait à quel point les joueurs prennent leur sport très au sérieux.

«Les équipes qui se taillent une place au championnat provincial doivent d’abord se classer, donc c’est très mérité. Même si l’événement est plutôt festif, plus le championnat avance vers les finales, plus ça devient concret pour les joueurs et là, l’adrénaline embarque malgré la fatigue», témoigne l’animateur et comédien. Il ajoute que beau temps, mauvais temps, les joueurs s’affrontent sur les surfaces extérieures.

Voici les équipes de la ligue Powerball qui ont performé lors du championnat provincial qui avait lieu à Charlevoix en septembre: L’équipe les RAGE, championne provinciale niveau C1, l’équipe Les grands Polatouches champions provinciaux niveau D1. Les Chiefs ont été finalistes dans le niveau B1, le plus élevé au Qc, les Raccoons finalistesau niveau C2 et les Shooting Stars finalistes au niveau F5 (féminin).

Les finales locales sont aussi télédiffusées dans le cadre de cette émission. Pour plus d’information: http://www.hockeyqc.ca ou http://www.facebook.com/HockeyQC

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!