Simon Bousquet Les citoyens du Domaine du Ruisseau Pinel doivent faire un détour de plus de 20 minutes pour rejoindre à pied la gare Rivière-des-Prairies.

La mairesse de l’arrondissement s’insurge des délais présentés par la Ville de Montréal pour la réalisation d’un sentier permettant de désenclaver le Domaine du Ruisseau Pinel. Dans ce secteur, des citoyens demandent un accès facilité aux services de transport en commun.

Actuellement, les résidents de ce quartier résidentiel doivent parcourir un long chemin de contournement de plus de deux kilomètres et vingt minutes de marche pour rejoindre la gare du Réseau de transport métropolitain (RTM) de Rivière-des-Prairies. En coupant par un terrain vacant où un sentier informel s’est tracé au fil du temps, cela ne leur prend que six minutes. Ils ont donc déposé une pétition afin que l’administration aménage et entretienne un sentier dans cette zone.

Fin mars, L’Informateur a consacré un article à cette revendication citoyenne et Chantal Rouleau, la mairesse de l’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, expliquait alors que des scénarios étaient étudiés pour désenclaver ce secteur, ainsi que celui du Faubourg Pointe-aux-prairies qui est confronté à une problématique similaire. Ces travaux ont été menés conjointement par l’arrondissement et la ville-centre.

Mécontente de l’issue de ces réflexions, l’élue dénonce aujourd’hui un manque de volonté de la Ville de Montréal dans ce dossier et entend déposer une résolution en ce sens lors du prochain conseil municipal prévu le 28 mai.

«Dernièrement, on nous disait que ça avançait assez bien, on pensait que ça se réaliserait rapidement. On a finalement appris que ce ne serait pas avant deux ans. Pour nous c’est inacceptable, ce n’est pas pour 2020, c’est pour maintenant», s’insurge Mme Rouleau.

Cette dernière estime que ce sentier est primordial dans ce secteur afin de faciliter la mobilité active.

«On a des quartiers qui se sont développés sans planification d’accès vers les commerces de proximité ou les zones d’intérêt comme une gare. Pour nous c’est une préoccupation importante», poursuit la mairesse.

Une première demande en 2009
La question du désenclavement du Domaine du Ruisseau Pinel est une problématique très ancienne dans RDP. Une première demande citoyenne a été déposée en 2009, mais n’a pas abouti.

En 2015, des résidents interpellaient à leur tour les élus de l’arrondissement pour obtenir un sentier vers le boulevard Saint-Jean-Baptiste et ainsi diminuer leur temps de marche vers la gare du RTM. À l’époque, Chantal Rouleau, qui était membre de la majorité municipale et du comité exécutif, avait reconnu que le dossier traînait depuis longtemps et disait n’attendre qu’un feu vert du ministère de l’Environnement pour réaliser un aménagement.

«Nous travaillons fort pour que ça se réalise et ça semble très positif», promettait alors la mairesse en entrevue avec L’Informateur. Aucun sentier n’a pourtant vu le jour depuis.

[Mise à jour] En réponse à ces critiques de la mairesse de RDP-PAT, la Ville de Montréal a expliqué qu’un projet de sentier multifonctionnel de 1,3 km reliant les aménagements existants sur Gouin et Maurice-Duplessis avait été complété en 2017 afin de faciliter l’accès à la gare. Le service des communications de l’administration précise que le délai de conception est standard, mais n’est pas en mesure de fournir une date pour la réalisation de ce projet.

«La Ville doit s’assurer de bien définir et intégrer les besoins, de réaliser des relevés d’arpentage, et d’obtenir les autorisations de différents partenaires (arrondissement, Hydro-Québec, etc…). La Ville travaille maintenant à la réalisation des plans et devis; l’échéancier des travaux sera connu avec plus de certitude suite à cette étape», a indiqué une relationniste de la Ville de Montréal.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!