Gracieuseté Arrondissement du Plateau-Mont-Royal Avec de nombreux endroits de stationnements, peu de verdure et des ilots de chaleur, la revitalisation du Plateau Est va également passer par son verdissement.

L’extrême est du Plateau-Mont-Royal ainsi que les deux côtés qui bordent la voie ferrée formant la délimitation avec Rosemont-Petite-Patrie, vont voir leur secteur d’emploi revitalisé ces prochaines années, à l’image du quartier du Mile End.

Après plusieurs concertations et consultations suite à la mise en place du Programme particulier d’urbanisme (PPU) en 2014 par l’Office de consultation publique de Montréal, le Grand village De Lorimier, appelé aussi le Plateau Est, va connaître prochainement une renaissance au niveau de son secteur d’emploi.

Les différents services des arrondissements du Plateau-Mont-Royal et de Rosemont–La Petite-Patrie, ainsi que de la Ville, vont s’unir pour étendre cette démarche.

«On ne fera pas ici de développement de condos, on va surtout renforcer le fait que c’est déjà un secteur d’emploi, explique Marianne Giguère, conseillère d’arrondissement. Il y a beaucoup à faire, car il y a des terrains verts, des terrains vagues et des locaux vides. On souhaite que cet endroit devienne un secteur d’emploi créatif en tout genre.»

À l’image du quartier du Mile End qui s’est bien développé ces dernières années, notamment avec de grandes entreprises comme Ubisoft ou encore Sun Life, le Plateau Est peut devenir un pôle d’emploi intéressant pour les résidences à proximité.

«On veut que ce soit un endroit où il va faire bon d’aller travailler pour les gens qui habitent proche, car c’est un secteur entouré de résidences, comme le coin d’Iberville. On veut que ce quartier vive, même la nuit», continue Mme Giguère.

Verdissement

Avec plus de 12 000 emplois créés dans le PMR entre 2009 et 2017, le Mile End a été un «succès économique», selon le maire de l’arrondissement Luc Ferrandez.

«Les entreprises nous ont montré qu’elles souhaitent être dans des milieux de vie, le Mile End est le premier grand succès montréalais, le deuxième sera  le Plateau Est avec le Pôle Angus», a-t-il déclaré.

Avec de nombreux endroits de stationnements, peu de verdure et des ilots de chaleur, la revitalisation du Plateau Est va également passer par son verdissement avec la création de parcs, de trottoirs verdis ou encore de nouveaux arbres plantés.

«Le Technopôle Angus et l’Espace affaires Rosemont sont très certainement des secteurs avec lesquels des liens privilégiés sont à tisser pour faire de ce territoire, de part et d’autre des voies du CP, un ensemble dynamique au carrefour des quartiers centraux, où cohabitent citoyens et entreprises innovantes», a ajouté le maire de Rosemont‒La Petite-Patrie, François Croteau.

Déjà, de nouveaux projets et nouvelles entreprises ont commencé à fleurir dans le secteur, comme Plateau Est en scène, le Jardin Franchère situé au coin au coin de Mont-Royal et de Franchère, la rénovation et la transformation de la Caserne 26, les portes ouvertes de La Croisée des ateliers, ou encore la microbrasserie Boswell.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!