Emmanuel Delacour/TC Media De la verdure et de nouveaux aménagements ont été installés près de la piste.

La cohabitation entre cyclistes et piétons devrait être plus agréable désormais sur le sentier qui longe la rue Clark.

Plusieurs bénévoles ont planté des arbres et des plantes et ils ont installé du mobilier urbain dans le cadre du Chemin Vert Marconi-Alexandra, chapeauté par la Société de développement environnemental de Rosemont (SODER) et l’écoquartier de Rosemont – La Petite-Patrie.

De l’affichage signalétique et des lampadaires ont aussi été posés, afin d’assurer une plus grande sécurité pour les usagers du vélo et les coureurs qui s’entraînent sur cette piste cyclable située entre les rues Beaubien et Clark.

«On avait noté certains conflits entre les usagers et les courbes du sentier ne permettent pas de toujours bien voir ce qui s’en vient», explique Eadeh Attarzadeh, chargée de projet pour l’écoquartier.

Avec un coup de main de la firme Machine Design Appliqué, l’équipe a rendu une partie du chemin plus conviviale la nuit, grâce à cinq lampadaires à énergie solaire. Rechargés durant la journée, ces jalons blancs et lumineux fournissent un éclairage complètement autonome pour les passants.

«Il s’agit d’un premier essai, car nous voulons voir s’ils sauront résister au vandalisme et si la lumière offerte sera suffisante pour rendre la voie bien visible», affirme Joël Desmarais, propriétaire de Machine Design Appliqué.

Des espaces de rencontre verdis ont aussi été installés le long du sentier, dont un à proximité de la Mission Old Brewerie sur la rue Clark.

L’organisme Concertation Montréal a approché les commerçants des environs pour que ceux-ci retirent les barbelés sur leurs clôtures qui longent la voie et afin d’obtenir leur permission pour installer des vignes vierges.

«Dans un an, les lieux seront complètement différents avec toute la verdure qu’il y aura. On voulait vraiment se débarrasser du « look ghetto » imposé par les barbelés», assure Alexandre Campeau-Vallée de Concertation Montréal.

La SODER a participé en août 2016 à la création d’une murale située à l’entrée du sentier sur Beaubien. La société de développement entend toujours transformer le terrain à proximité, surnommé le parc des Gorilles en espace vert. Le lot, propriété de l’entreprise privée Olymbec, a été mis en réserve foncière par l’arrondissement de Rosemont – La Petite-Patrie.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!