Gracieuseté Michèle Delsemme Jeff Begley.

Plusieurs personnes étaient rassemblées devant l’hôpital Maisonneuve-Rosemont le mercredi 16 novembre pour dénoncer la délocalisation des employés de laboratoire.

La manifestation concernait le projet Optilab qui a pour but de centraliser dans 11 mégas structures pour toute la province les ressources d’analyses de prélèvement pour les établissements hospitaliers et des CLSC.

Le président de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), Jeff Begley, trouve l’idée ridicule. «Ces services sont déjà offerts sur place et les installations à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont sont déjà à la fine pointe de la technologie, ce qui n’est pas garanti au CHUM», souligne-t-il.

C’est en effet vers le Centre Hospitalier Universitaire de Montréal que seraient envoyés une importante partie des échantillons de l’hôpital qui dessert l’Est de la métropole.

«Cela pose des problèmes pour les employés qui ne savent ce que l’avenir leur réserve, mais aussi pour les patients. Imaginez être possiblement atteint du cancer et devoir attendre que vos échantillons se rendent là-bas, alors que présentement ça se fait en quelques heures sur place», dénonce le président de la FSSS-CSN.

Avec Optilab, le ministre de la Santé, Gaétan Barette, espère réaliser une économie de 75 M$.

D’autres protestations avaient eu lieu le 3 novembre dernier devant l’hôpital du Sacré-Cœur, dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville lors desquelles les manifestants avaient fait part des mêmes inquiétudes.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus