Google Les résidents de l'avenue Bourbonnière veulent des mesures d'apaisement de la circulation.

Après des années à s’inquiéter de la circulation automobile excessive sur leur rue résidentielle, des citoyens se sont regroupés pour assurer la quiétude près de chez eux.

Les habitants de l’avenue Bourbonnière dans Rosemont vivent depuis longtemps avec les automobiles et les camions qui y passent à toute allure.

«On est habitué aux excès de vitesse et aux véhicules lourds à cet endroit. Plusieurs discussions avaient été entreprises dans le passé avec l’Arrondissement pour implanter des mesures d’apaisement de la circulation, mais depuis l’annonce de la STM, plus rien. C’est le silence radio», dénonce Nadia Ouellet, résidente.

C’est pourquoi elle a cofondé il y a quelques jours le groupe Ensemble pour Bourbonnière, qui rassemble une centaine de personnes sur le réseau social Facebook.

La semaine dernière, le Journal de Rosemont – La Petite-Patrie apprenait que la Société de transport de Montréal (STM) avait l’intention de rediriger deux de ses lignes d’autobus, la 139 et la 439 Nord, sur la rue à l’ouest du boulevard Pie-IX. Cette décision a été prise dans le cadre des travaux prévus cet automne sur l’artère pour la construction du projet de service rapide par bus (SRB).

Or, pour Mme Ouellet, le flot d’autobus que cela entraînera ne fera qu’empirer la situation près de chez elle si rien n’est fait.

«Nous ne sommes pas contre le mouvement collectif et nous comprenons le besoin de rediriger les autobus, mais cela doit être accompagné de mesures sérieuses et durables. Pour l’instant, la diminution de la vitesse maximale permise à 30 km/h sur les rues résidentielles n’a rien changé au problème. Les automobilistes circulent encore trop vite. On doit en faire plus», affirme la citoyenne.

Cette dernière propose entre autres l’installation d’un photo-radar et d’une voie réservée aux autobus. L’avenue Bourbonnière pourrait le permettre, puisqu’elle comporte quatre voies, incluant deux pour le stationnement.

De plus, elle demande aux élus et à la STM d’implanter des mesures d’apaisement de la circulation avant la modification du trajet des autobus, «pour ne pas à avoir à attendre quatre ans après les travaux du SRB».

Enfin, la résidente s’inquiète du fait que les sols sont argileux dans le secteur, offrant une mauvaise portance. «Cinq adresses sur Bourbonnière ont été obligées d’installer des pieux (pour renforcer les fondations) dans la dernière année. Est-ce que la qualité des sols sera prise en compte par la STM? On ne le sait pas», indique-t-elle.

Il y a une semaine, la STM avait annoncé que des travaux pour «renforcer la chaussée» étaient au programme sur l’avenue, sans donner plus de détails.

En attendant un plan précis de la part des instances municipales, le groupe citoyen continue d’élaborer ses demandes qui seront bientôt présentées à l’administration.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!