Vacant depuis sept ans, l’édifice situé à l’angle des rues de l’Église et Dorais, près du boulevard Alexis-Nihon, accueillera l’école privée Jeunes Musulmans Canadiens (JMC) à partir de septembre. Une partie du bâtiment sera démolie pour créer une cour de jeux.

L’école, construite en trois phases à partir des années 1960, a été vidée en 2011 à la suite du départ de l’institution juive Talmud Torah, qui avait déménagé ses classes dans son campus de Côte-des-Neiges. Jusqu’à 700 élèves ont fréquenté l’établissement dans ses années fastes.

Dès la rentrée, le bâtiment reprendra vie en abritant 500 enfants, du préscolaire au secondaire. L’école JMC suscite déjà l’intérêt de nouvelles familles avec sa relocalisation.

«Notre objectif n’est pas de remplir les classes, mais bien d’améliorer le service, souligne l’un des fondateurs de l’école, Khaled Sawaf. Après 17 ans, nous avons besoin de davantage d’espace, notamment pour les laboratoires, la bibliothèque, et de lumière naturelle.»

Les classes se dispensent présentement en partie au sous-sol d’un édifice situé dans le quartier industriel, à l’angle de Duchesne et Henri-Bourassa. Le Centre académique Fournier quittera Montréal-Nord pour s’y installer.

Travaux
Dans les nouveaux locaux de Saint-Laurent, plus de 2 500 m2 seront à disposition des élèves. La partie située sur la rue de l’Église ainsi que la cour donnant sur Alexis-Nihon seront réservées à la garderie, tandis que le reste, sur la rue Dorais, sera pour l’école. En tout, 36 classes auront une capacité d’accueil jusqu’à 720 élèves.

L’achat de la propriété en avril s’est élevé à 3,5 M$. Des travaux estimés de 3 à 4 M$ sont nécessaires pour moderniser les installations. Même la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys, qui manque pourtant d’écoles, n’avait pas voulu se lancer dans cette entreprise.

À l’intérieur, le désamiantage a commencé. «Nous devrons refaire toute la brique, car il faut isoler, il y avait de la moisissure et mon client a beaucoup dépensé pour la nettoyer, indique l’architecte, Rabih Khazaka. Nous allons mettre de nouvelles fenêtres plus efficaces, car c’est un désastre énergétique actuellement.»

Le Laurentien à qui on doit notamment des immeubles des Jardins Montpellier et le centre d’affaires Elico, sur Côte-Vertu, souhaite démolir l’extrémité nord de l’école. Il s’agit de la partie la plus récente, construite en 1986, mais trop détériorée selon les analyses.

Une cafétéria sera construite en sous-sol, pouvant accueillir 280 personnes. Un puits de lumière et un jardin anglais seront aménagés à l’avant. Au-dessus, une cour aura des murs et des clôtures pour éviter que les ballons ne dérangent le voisinage.

«Le mur de la cour, qui sera recouvert d’écorce, pourra accueillir des plantes grimpantes et sera un obstacle, pour couper le son», ajoute M. Khazaka.

Huit cases de stationnement ont également été ajoutées aux plans le long de la cour, à la demande de l’arrondissement. La circulation que créera la nouvelle école dans ce secteur résidentiel est la principale préoccupation des élus, qui statueront sur les travaux demandés lors de la séance du conseil de mars.

Le Comité consultatif d’urbanisme a quant à lui émis des avis plutôt positifs, lors de sa séance publique de février, tout en demandant certaines modifications d’ordre architectural.

Historique

  • 1962: L’école primaire Talmud Torah s’établit à Saint-Laurent, sur la rue de l’Église.
  • 1972: Premier agrandissement avant un second, en 1986.
  • 2004: Incendie criminel lors de la pâque juive.
  • 2011: Fermeture du campus de Saint-Laurent, de moins en moins fréquenté.
  • 2013: L’Ordre de Saint-Antoine le Grand acquiert l’édifice pour 3,6 M$ dans le but d’ouvrir une école. «Des événements imprévus ainsi que des circonstances complexes indépendantes de notre volonté n’ont malheureusement pas permis à ce projet de voir le jour», justifie le Père Pierre Bou Zeidan.
  • 2017: Le propriétaire de l’école JMC, Tawasol Network, qui s’implique dans l’éducation et l’intégration des nouveaux arrivants, achète l’établissement scolaire pour 3,5 M$.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!