La construction de la nouvelle école Saint-Laurent Ouest est dans son dernier droit. Les ouvriers s’activent aux abords du boulevard Cavendish pour livrer la bâtisse à temps pour la rentrée.

Pour l’instant, l’extérieur est loin d’être terminé. Lors de la visite de TC Media mercredi, les cages d’escaliers restaient à être emmurées et le recouvrement posé. La cour d’école ressemble encore à un immense carré de sable avec bien des camions, des bétonnières et des équipements divers.

Toutefois, l’intérieur est presque prêt. On y trouve notamment un ascenseur, un laboratoire informatique à la fine pointe de la technologie, un gymnase double, une salle de musique insonorisée, une salle polyvalente et une bibliothèque.

Certaines classes et certains corridors ont déjà été peints. «Ce sera un environnement stimulant, teinté de couleurs vives, avec un éclairage naturel abondant grâce aux nombreuses fenêtres», explique la directrice, Vickie Viens, rencontrée sur place.

Si les travailleurs s’affairent, il en est tout autant pour la direction. «On part vraiment de zéro, confie Mme Viens. Il a fallu penser au plan de mesure d’urgence, aux caméras de surveillance, où installer la sonnette d’entrée. On a commandé le mobilier, les tableaux blancs interactifs (TNI) pour chaque classe, les livres, il fallait même prévoir l’achat des crayons! »

L’échéancier prévoit la livraison de l’école autour du 11 août. D’ici là, l’équipe de direction, temporairement hébergée à l’école des Grands-Êtres non loin de là, prépare la rentrée. Elle déménagera, ainsi que le reste des membres du personnel qui seront embauchés sou peu, à la fin juin.

Programme innovant
L’école desservira un bassin qui inclut les quartiers Nouveau Saint-Laurent, Bois-Franc et Alexis-Nihon. Certains des élèves proviennent également du privé, «attirés par une grille de matières innovante», selon la directrice.

Calquée sur le modèle du programme international, les élèves pourront choisir une spécialisation parmi trois options: art, qui comprendra des cours supplémentaires en musique, sport – plein air, ou l’ouverture sur le monde avec des cours d’anglais et d’univers social.

«Nous avons réaménagé l’horaire pour ajouter des heures de cours selon les préférences de chacun. C’est une occasion pour les enfants de développer des intérêts diversifiés dès le primaire», soutient Mme Viens.

L’environnement à l’honneur
La rentrée se fera sous le thème «Ma planète et moi on fait équipe». Les élèves ont d’ailleurs été invités à soumettre un dessin pour illustrer l’agenda scolaire, une première implication pour façonner leur futur milieu de vie.

«Nous voulons mettre l’accent sur le respect de l’environnement», explique la directrice. Tout part de la certification Leed de l’école, bâtie selon des normes écologiques et saines, dans un souci de développement durable.

Ce sera d’ailleurs une école de marcheurs. Seulement trois autobus scolaires seront nécessaires pour les enfants plus éloignés. Afin d’inciter les jeunes à utiliser des moyens de transports alternatifs, un stationnement de vélo sera installé près de l’entrée principale.

La direction n’exclut pas l’idée d’implanter aussi un trottibus, un train pédestre encadré par des adultes-bénévoles qui permet aux élèves de se rendre à pied à l’école en toute sécurité.

«On regarde cette possibilité qui favorise la responsabilisation des enfants tout comme leur respect des règles de signalisation. Ça prend beaucoup d’implication de la part des parents et nous avons déjà une excellente collaboration», nous dit Mme Viens.

Fête de la rentrée
À quelques mois de la rentrée, on sent déjà l’effervescence autour du projet de la nouvelle école. Vickie Viens refuse de recréer des modèles retrouvés ailleurs.

Chaque école est unique, tout est donc à adapter ou à créer. Nous allons prendre le meilleur de ce qui se fait dans les autres écoles pour devenir un milieu de vie qui favorise la réussite et où les enfants vont se reconnaître. On veut donner une âme à cette école».

Comme la construction d’une école est assez unique, une journée porte ouverte est prévue le 22 août, si tout se passe bien. Parents et enfants, tout comme les voisins et tous les membres de la communauté seront alors invités à visiter et décorer les nouveaux locaux.

Tous auront aussi la chance de se prononcer sur le futur nom de l’école. Une douzaine de propositions ont été soumises lors d’un concours, inspirées par l’histoire du quartier, la diversité culturelle ou l’environnement. Le choix final sera dévoilé à la fin de l’automne.

Dans le contexte budgétaire restreint, la fête de la rentrée risque d’être modeste. L’emphase sera mise sur le plaisir de découvrir un nouveau lieu d’apprentissage, tout en minimisant les impacts de possibles turbulences causées par les négociations dans le secteur de l’Éducation.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!