Archives TC Media Des plantations ont été faites dans les cours d'école de plusieurs établissements scolaires, dans le cadre des ILEAU.

La lutte aux ilôts de chaleur se poursuit dans l’est de Montréal alors qu’un programme qui devait prendre fin en juin 2017 survivra encore une année, grâce à un financement du gouvernement du Québec.

L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a décidé de prolonger son soutien au programme Interventions locales en environnement et aménagement urbain (ILEAU). Ceci permettra de poursuivre des initiatives entamées et d’en commencer d’autres.

«Les projets des ILEAU ont un grand impact sur la santé des gens et des communautés. Ils améliorent, entre autres, la cohésion sociale, brisent l’isolement et développent un sentiment d’appartenance», indique Mélanie Beaudoin, conseillère scientifique à l’INSPQ.

Depuis 2015, ILEAU a bénéficié d’un financement de 1 M$ de ses partenaires ainsi que de 500 000 $ de la collectivité. Toutefois, le montant pour l’année supplémentaire n’a pas encore été officialisé.

93 initiatives

Depuis sa création, ILEAU ont permis la réalisation de 93 projets dans l’est de Montréal, soit à Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, Montréal-Nord, Anjou, Mercier–Hochelaga-Maisonneuve et Saint-Léonard. Les objectifs de ces initiatives sont de réduire les ilôts de chaleur urbains, d’améliorer les milieux de vie et de travail ainsi que de mobiliser et sensibiliser la population sur des questions d’environnement.

«Les ILEAU sont des contributions très significatives dans notre combat quotidien contre les ilôts de chaleur qui ont permis à notre ville d’être plus verte et en santé», souligne Chantal Rouleau, membre du comité exécutif et responsable de l’eau et des infrastructures de l’eau à Montréal, ajoutant qu’elle avait été impressionnée par la qualité et quantité des projets réalisés.

Au cours de la prochaine année, d’autres initiatives seront mises en place afin de continuer les efforts pour améliorer la qualité de vie des Montréalais.

«Plusieurs de nos projets pourraient durer plusieurs années. Nous aimerions agrandir le territoire couvert par les ILEAU, notamment vers l’ouest», mentionne Emmanuel Rondia, responsable des campagnes Espaces verts et milieux naturels au Conseil régional de l’environnement de Montréal, coordonnateur des ILEAU.

Parmi les projets réalisés en 2017, ILEAU compte notamment revitaliser les 100 hectares du Parc-nature du Bois-D’Anjou et donner accès à cet espace vert à la population.

Montréal-Nord
Au cours des deux dernières années, une dizaine de projets ont été réalisés dans le cadre des ILEAU, à Montréal-Nord. Des actions qui ont transformé le secteur nord-est de l’arrondissement, estime la mairesse, Christine Black.

«ILEAU a fait une différence chez nous. Avec le corridor vert, notamment, et les actions qu’on va entreprendre dans le stationnement de la place Henri-Bourassa, nous nous dirigeons vers un Montréal-Nord plus vert», affirme Mme Black.

Parmi les projets réalisés dans le cadre des ILEAU, 250 plantes grimpantes et 100 arbustes ont été offerts gratuitement aux résidents et un plan d’aménagement a été conçu pour 16 immeubles de la SHAPEM, dans l’est de Montréal-Nord.

Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles
Pour la mairesse, Chantale Rouleau, verdir Montréal est un geste citoyen. En plus des actions de l’arrondissement, notamment dans le stationnement du centre Roussin ainsi que sur la rue Fernand-Gauthier, ILEAU a également permis la plantation de plusieurs centaines de végétaux chez les résidents et dans la zone industrielle de Rivière-des-Prairies.

«Chaque geste est important», rappelle Mme Rouleau.

Anjou
ILEAU a aidé à la réalisation d’une trentaine de projets depuis 2015, à Anjou.

La majorité des actions ont été réalisées dans le secteur industriel de l’arrondissement, alors qu’une vingtaine d’entreprises ont décidé d’ajouter de la verdure sur leur terrain.

«Nous avons l’un des taux de canopée les plus faibles à Montréal. Le programme ILEAU est intéressant, et nous voulons poursuivre le travail avec eux encore longtemps», lance Andrée Hénault, conseillère de Ville à Anjou.

Mercier–Hochelaga-Maisonneuve
Une quinzaine de projets ont été réalisés dans les quartiers Mercier-Est et Mercier-Ouest, par l’entremise des ILEAU, notamment le verdissement de terrains, dont 1750 arbres et arbustes plantés sur le talus de la carrière Lafarge, la création d’une ruelle verte et le don de végétaux aux résidents.

«ILEAU a permis de compéter le Quartier 21. Les aménagements ont changé la vie du quartier. D’un stationnement abandonné, c’est devenu un lieu de rassemblement», se réjouit Karine Boivin-Roy, conseillère de Ville à Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.

Saint-Léonard
L’arrondissement de Saint-Léonard multiplie ses efforts pour ne plus être à la queue du peloton pour ce qui touche le taux de canopée à la Ville de Montréal.

«Depuis 2014, nous avons planté 1400 arbres. Ils s’ajoutent aux 3376 végétaux plantés grâce à ILEAU sur notre territoire», souligne le conseiller de Saint-Léonard, Dominic Perri.

Les ILEAU ont permis à plusieurs écoles de retirer de l’asphalte dans leur cour d’école pour y planter des végétaux, la mise en place de projets de verdissement dans des habitations à loyer modique et l’élaboration d’un projet scolaire où des élèves ont, notamment, semé des arbres.

«ILEAU a permis à des institutions, des commerces et des industries de verdir leur terrain, alors qu’ils n’en avaient pas les moyens. Ça nous permet d’aller plus loin que de planter des arbres dans le gazon, mais de retirer de l’asphalte pour planter», révèle Esther Tremblay, coordonnatrice à l’Écoquartier de Saint-Léonard.

Au cours des prochaines années, l’arrondissement compte reverdir le boulevard Jean-Talon ainsi que de créer un Parc-nature dans l’extrême nord de l’arrondissement, un secteur où l’on ne retrouve aucun parc.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!