360°, journal numérique du CIUSSS de l’Est Aperçu de la future Maison de naissance de l’est

La Maison de naissance de l’est de Montréal, dont l’ouverture en novembre 2018 avait été promise par Gaétan Barrette, se fait toujours attendre. Sur le terrain adjacent au CLSC Mercier-Est, site où se dressera l’établissement où se dérouleront 400 accouchements annuellement, on ne trouve toujours que les fondations, coulées l’an dernier.

Dans son édition du 5 octobre 2018, le journal numérique du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Est-de-l’île indique qu’une ouverture est désormais prévue «l’année prochaine».

C’est une déception pour Josée Lapratte, artisane de la première heure de ce projet né il y a 10 ans.

«Pour le moment, il n’y a toujours rien, c’est la maison de la mauvaise herbe», déplore celle qui est directrice générale du centre de ressources périnatales Les Relevailles de Montréal.

Le CIUSSS de l’Est-de-l’île de Montréal, qui sera locataire du futur bâtiment, avait pourtant confirmé en février 2018 que l’établissement ouvrirait bel et bien ses portes à la fin de l’automne, comme prévu. Le CIUSSS n’a pas répondu à nos demandes d’entretien.

Selon l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, l’émission du permis nécessaire à la suite des travaux est retardé, car le dossier présenté par le promoteur est incomplet.

Une rencontre «satisfaisante»
Le mardi 2 octobre dernier, selon Mme Lapratte, une représentante de la direction du programme jeunesse au CIUSSS de l’Est de l’île de Montréal a rencontré la directrice du centre Les Relevailles et une des citoyennes du Regroupement citoyen pour la maison de naissance dans l’est de Montréal (RCPMNEM)

Le but de la rencontre, qualifiée de «satisfaisante» par Mme Lapratte, visait à assurer les bases de la communication entre le CIUSSS et le regroupement citoyen, dont elle est fondatrice.

«On s’inquiétait, cela faisait un bon bout de temps que l’on n’avait pas eu de nouvelles, confie la directrice des Relevailles. Mais bon, le ministre a annoncé les sommes d’argent nécessaire l’an dernier, alors nous sommes convaincues que l’établissement va voir le jour.»

Entre temps, les citoyennes souhaitent dans un premier temps voir s’établir un service de sages-femmes qui offriraient aux futures mamans la possibilité d’accoucher à la maison ou en milieu hospitalier, une offre dont la mise en place avant l’ouverture de la maison avait été évoquée, et sur laquelle le CIUSSS travaille.

Le RCPMNEM prévoit des actions dans les prochaines semaines. «Nous irons rencontrer l’arrondissement prochainement, entre autres, affirme Mme Lapratte. Les citoyennes vont aller poser des questions.»

L’est de Montréal connaît une forte hausse des naissances depuis quelques années: plus de 6700 bébés viennent au monde sur le territoire, ce qui représente 27% des naissances à Montréal.

Intégrée au CIUSSS de l’Est-de-l’île-de-Montréal, la future maison de naissance sera dotée d’un budget de fonctionnement annuel de 1,65M$ et couvrira tout le territoire de l’est de Montréal, soit les secteurs de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, Anjou, Rosemont, Saint-Léonard et Saint-Michel.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!