Isabelle Bergeron/TC Media Éric Radford et Meagan Duhamel arrivent dès 6h30 le matin à l'aréna Roberto-Luongo pour pratiquer leurs routines.

Alors que les températures extérieures avoisinent par moment les 35 degrés Celsius à Montréal, les patineurs ne prennent pas de vacances. Ceux-ci viennent de partout à travers le monde pour s’entraîner au Club de patinage artistique (CPA) de Saint-Léonard.

Des athlètes du Japon, des États-Unis et de la République tchèque, entre autres, se donnent rendez-vous à Saint-Léonard pour s’entraîner, notamment, avec l’équipe de Richard Gauthier, entraîneur de renommée internationale au Club de patinage artistique de Saint-Léonard depuis 35 ans.

«Nous sommes un des clubs les plus forts du Québec et nous sommes dans les trois meilleurs clubs au monde pour le patinage en couple. Depuis qu’Éric Radford et Meagan Duhamel sont champions du monde, nous avons doublé le nombre de couples qui viennent chez nous pour s’entraîner», révèle M. Gauthier.

Dès 6h45, une vingtaine de couples de patineurs se rendent à l’aréna Roberto-Luongo pour pratiquer leurs routines et leurs sauts. Parmi les athlètes toujours présents, on remarque les doubles champions du monde et quintuples champions canadiens, Éric Radford et Meagan Duhamel. L’équipe d’entraîneurs les conseille, notamment, sur leur posture et leur position pour qu’ils soient fin prêts pour le début de la saison, qui commencera sous peu.

«L’été c’est le moment le plus fort de notre saison, car les patineurs n’ont pas d’école ou d’engagement alors ils viennent patiner. Nous pouvons leur organiser plusieurs sessions d’entraînement hors glace, dont des portées acrobatiques avec un employé du Cirque du Soleil», explique M. Gauthier.

Sport-études

Dès 12h30, les couples laissent leur place aux plus jeunes alors qu’une vingtaine de patineurs chaussent leurs patins pour profiter de la glace. La notoriété du club est aussi reconnue dans les autres catégories où le sport-études commence dès la troisième année du primaire.

«Nous sommes les seules au Québec qui commencent à cet âge. Nous avons des adolescents qui viennent vivre chez nous pour profiter de notre programme», indique Jocelyne Leduc, entraîneuse du sport-étude au CPA Saint-Léonard.

D’ailleurs, un adolescent de Saskatoon a loué un appartement dans le secteur pour profiter des conseils de l’entraîneuse Jocelyne Leduc.

«En commençant plus jeune, ça nous donne un privilège. On est en avance sur les autres», ajoute Bouchra Mehadji, une patineuse ayant pris part au sport-études au primaire et qui entrera à l’école Antoine-de-Saint-Exupéry en septembre.

Contrairement au sport-études traditionnel, les sessions de patinage artistique ne se terminent pas en même temps que l’année scolaire. Pour Jocelyne Leduc, ces mois estivaux sont essentiels pour former des athlètes de haut calibre.

«Même s’ils n’ont pas d’école nous leur donnons l’option de patiner chez nous l’été. Avec leur première compétition en août, ils ne peuvent pas vraiment s’arrêter de s’entraîner», souligne le président du CPA Saint-Léonard, Alex Gligorijevic.

«Si nous voulons obtenir de bons résultats en compétition, nous devons nous entraîner l’été. C’est une bonne chose qu’on puisse y patiner 12 mois par année», ajoute Samir Andjorin, un patineur de catégorie novice.

Vers 17h30, après de longues heures à parcourir la surface glacée et à suivre les entraînements hors glace, les adolescents laissent leur place aux équipes de patinage synchronisé et au hockey amateur. Même si c’est l’été, les passionnés du patin ne prennent pas de pause.

«J’adore le patin. Je ne suis pas capable de m’arrêter de patiner. Même pendant les examens scolaires, je viens à l’aréna, car deux semaines sans patiner, c’est beaucoup trop long», révèle Nour-Houda Foura, une patineuse de Saint-Léonard, considérée comme une future Joannie Rochette par son entraîneuse, Mme Leduc.

La majorité des athlètes élites du CPA Saint-Léonard prendront part aux Championnats québécois d’été, qui se dérouleront du 4 au 7 août à Pierrefonds.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!